Squeezie et Cyprien sont au coude à coude depuis quelques semaines en terme de nombre d'abonnés. Ils se disputent (gentiment) la place de youtubeur le plus suivi de France.

La gué-guerre amicale que se livrent Cyprien et Squeezie ces dernières semaines, c’est un peu notre «  PewDiePie versus T-Series » national. Les deux vidéastes se disputent non pas le statut de plus gros youtubeur au monde, mais celui de youtubeur le plus suivi en France.

FIN DE LA CHAÎNE, EXPLICATION

Les compteurs des deux vidéastes sont quasiment à égalité. À l’heure où nous écrivons ces lignes, le 7 mars, Cyprien a un peu plus de 12 875 000 abonnés, et Squeezie 12 596 000.

Capture d’écran prise le 7 mars. // Source : Numerama

Squeezie et Cyprien se connaissent bien. Ils ont même une chaîne YouTube commune, qui s’appelle Bigorneaux et coquillages et compte elle un peu plus de 6 millions d’abonnés. On y trouve depuis quelques heures un direct, dans lequel figurent les compteurs d’abonnés des youtubeurs.

Le 1er mars, les vidéastes ont aussi publié sur la chaîne commune une vidéo dans laquelle ils se chamaillent à propos de qui sera le premier youtubeur de France.

Une bataille par publicités interposées

La bataille entre les deux amis ne s’arrête pas aux vidéos. Comme le montre cette vidéo, Squeezie s’est récemment offert des panneaux publicitaires géants dans les couloirs du métro parisien.

En réaction, Cyprien s’est offert des publicités en sa faveur… qui s’affichent directement sur les vidéos de son confrère.

Cyprien avait été le premier vidéaste français à dépasser la barre des 10 millions en janvier 2017. Norman (11 millions et quelques d’abonnés) et Squeezie lui avaient ensuite emboîté le pas.

À l’étranger, un autre combat, cette fois un peu moins amical, oppose depuis quelques mois le youtubeur PewDiePie et la chaîne indienne T-Series. Ce sont plutôt des fans qui se sont mobilisés en leur faveur que les détenteurs des chaînes. Ils ont utilisé des techniques similaires à celles aujourd’hui utilisées par Cyprien et Squeezie, comme l’achat de panneaux publicitaires. Certains ont aussi été plus loin, jusqu’à hacker des milliers d’imprimantes pour qu’elles impriment un message de soutien à PewDiePie. Le succès de l’opération a été mitigé puisque PewDiePie a été détrôné… enfin, pendant quelques minutes.

Partager sur les réseaux sociaux