SFR a donné des nouvelles de son réseau 4G : il affirme couvrir presque la totalité de la population.

Voilà plus de six ans que SFR déploie son réseau téléphonique en 4G et l’opérateur au carré rouge a pratiquement terminé de couvrir la totalité de la population française vivant en métropole. C’est en tout cas ce que revendique l’entreprise mardi 29 janvier, en dévoilant ses statistiques de couverture du mois de décembre.

L’entreprise déclare avoir un atteint un taux de couverture de la population hexagonale de 98,7 %, contre 97 % au dernier pointage d’octobre 2018. L’opérateur dispose, en date du 1er janvier 2019, de 17 229 de supports 4G actifs, dans les bandes 800 MHz, 2,1 GHz, 2,6 GHz et 1 800 MHz. Il n’en possède pas en 700 MHz.

Le logo SFR sur fond blanc // Source : SFR

Un déploiement hétérogène

Le déploiement du réseau de SFR n’est toutefois pas homogène selon les régions ; comme les autres opérateurs, l’entreprise a d’abord mis l’accent sur les zones (très) densément peuplées avant de s’occuper des localités plus reculées. Cela étant, le groupe affirme avoir rééquilibré la balance depuis.

Dans un son communiqué, l’entreprise déclare avoir « atteint, avec 3 ans d’avance, son objectif de 90 % de couverture de la population située en zone peu dense, issue de l’obligation règlementaire au 17 janvier 2022 ». Dans le cadre du plan Très Haut Débit, 2022 constitue la date-limite pour connecter tout le monde.

SFR reste en revanche silencieux sur son taux de couverture du territoire (donc y compris des lieux qui ne comptent aucun habitant). Pour savoir où il en est, il faut se reporter sur les travaux du régulateur des télécoms, qui, en date d’octobre 2018, évaluait à 76 % la part du territoire effectivement couverte par l’opérateur.

À lire sur Numerama : Quel opérateur a le meilleur réseau mobile en 2019 entre Free, Orange, SFR et Bouygues  ?

Partager sur les réseaux sociaux