ProtonMail annonce la disponibilité d'un outil d'import-export de boite aux lettres, mais uniquement à sa clientèle ayant souscrit un abonnement. De quoi faciliter le départ des internautes d'autres webmails.

Quitter son service de mail pour une solution concurrente n’est pas chose aisée. Elle nécessite d’une part de s’habituer à un nouvel environnement, parfois très différent de l’interface que l’on connaissait jusqu’alors, et d’autre part bien préparer le terrain en amont pour basculer proprement sur le nouveau webmail.

En simplifiant un peu les choses, cette transition peut être découpée en trois phases, qui peuvent accomplies l’une après l’autre ou en même temps : il faut rapatrier le contenu de son ancienne boîte aux lettres sur la nouvelle, prévenir ses contacts du changement et mettre à jour son mail là où l’ancienne adresse est inscrite.

Avec sa nouvelle fonctionnalité, annoncée le 20 décembre, ProtonMail ne prétend pas résoudre ces trois étapes d’un coup de baguette magique. Néanmoins, l’entreprise peut au moins faciliter l’une d’entre elles : celle consistant à transférer ses mails d’une boîte à l’autre. L’outil, qui était jusqu’à présent en version bêta, est désormais accessible à tout le monde… qui a un abonnement sur ProtonMail.

ProtonMail
L’accueil de ProtonMail.

Réservé aux abonnés

Celles et ceux n’ayant qu’un compte gratuit devront donc passer leur chemin. Frustrant, sans aucun doute, mais ProtonMail explique que contrairement à d’autres services du même genre, il ne se finance pas par la publicité (contrairement à d’autres, qui en outre font du ciblage). Dès lors, il lui faut trouver des sources de financement et, pour pousser à s’abonner, la plateforme est bien obligée de réserver certaines fonctionnalités.

Cela dit, ProtonMail ne s’interdit pas de changer d’avis plus tard. Ce serait une aussi une manière d’attirer un nouveau public, en lui facilitant la vie pour passer d’un Gmail, d’un Yahoo Mail ou d’un Outlook à ProtonMail. « Si nous en avons la capacité, nous ouvrirons l’import-export à tout le monde, mais nous devons d’abord nous assurer que cette nouvelle fonctionnalité ne surchargera pas nos serveurs », écrit l’équipe.

Outre les principaux webmails, l’outil conçu par ProtonMail peut aussi se connecter à d’autres fournisseurs de services de messagerie, en configurant l’accès IMAP (pour Internet Message Access Protocol). Il est aussi possible de récupérer des fichiers de mails stockés sur votre ordinateur. L’export est aussi permis, afin de se constituer une sauvegarde sécurisée de sa messagerie.

Partager sur les réseaux sociaux