De nombreux internautes ont découvert que leur site personnel avait été bloqué automatiquement par Tumblr à cause de contenus « pour adultes ». Plus personne ne peut y accéder.

Il y a quelques jours, Laura* pouvait encore avoir accès à son Tumblr. Il lui suffisait de taper l’URL dans la barre de son navigateur, et elle tombait immédiatement sur les contenus qu’elle aime partager à ses abonnés : des dessins d’art, des gifs, des vidéos, et, de temps en temps, des photos érotiques.

Depuis la semaine du 17 décembre 2018, tout ceci lui est désormais inaccessible. Lorsque la jeune femme tente d’ouvrir son propre site internet, elle tombe à présent sur une page d’accueil par défaut, qui affiche : « Ce Tumblr peut comporter des contenus de nature délicate.  » Laura ne peut plus voir son blog personnel, car la multinationale américaine a décidé qu’il contenait des contenus qui le rendait « explicite », et donc ne correspondait plus aux nouvelles règles du réseau social. Mais la Française est loin d’être la seule.

Le message qui s’affiche désormais sur Tumblr pour certains sites

Un revirement anti-nudité drastique

Le 3 décembre 2018, Tumblr annonçait un changement de politique radical : les « contenus pour adultes » ne seront dorénavant plus acceptés sur tous les sites créés sur la plateforme. Cela comprend à la fois des images et des vidéos sexuelles et érotiques, mais aussi qui contiennent de la nudité ou des scènes explicites. « Internet ne manque pas d’autres sites proposant du contenu pour adultes », justifiait alors Jeff D’Onofrio, le CEO de Tumblr.

C’est un revirement énorme pour une plateforme qui s’est fait connaître pour sa tolérance envers les contenus de ce type. Pour certains internautes, cette décision va tout simplement mener à la disparition d’un « esprit communautaire » ainsi qu’à celle d’un des derniers « espaces sans jugement » d’internet, nous avaient expliqués quelques fidèles du réseau social dans une récente enquête.

« Vous seul pouvez désormais voir ce billet parce qu’il contient du contenu pour adultes »

Il est à présent impossible de publier un contenu érotique ou suggestif sur la plateforme. Nous avons fait le test avec un faux site créé pour l’occasion : les images sont repérées par l’algorithme et immédiatement cachées. S’il est possible de faire appel de la décision, cette demande est rarement accueillie positivement. « Vous seul pouvez désormais voir ce billet parce qu’il contient du contenu pour adultes enfreignant nos Règles communautaires », énonce le site.

Test de publication d’un contenu érotique sur un Tumblr, qui est bloqué par la plateforme // Source : Numerama

Les paramètres bloqués sur « contenus explicites »

Comment Tumblr a-t-il réussi à bloquer tant de sites de sa plateforme d’un coup ? Grâce à un algorithme qui les a passés en revue, et a signalé tous ceux qui présentaient des contenus jugés problématiques. Une fois repéré, ces sites ont ensuite été passés automatiquement en « explicites », comme on peut le voir dans les paramètres du tableau de bord.

Capture d’écran Tumblr France // Source : Numerama

Jusqu’ici, les utilisateurs de Tumblr avaient le choix de cocher, ou non, la case « contenus explicites » dans les paramètres. Cela permettait au réseau social d’afficher le fameux avertissement : « Ce Tumblr peut comporter des contenus de nature délicate » pour prévenir les utilisateurs. Pour passer outre, ces derniers devaient se connecter à leur compte et promettre d’avoir plus de 18 ans.

Aujourd’hui, cette case est non seulement cochée par défaut, mais il est impossible de la décocher. Les sites passés en explicites ne peuvent plus être vus ni par les utilisateurs (mineurs et majeurs), ni par leurs propriétaires.

Une tactique pour contourner la « censure » ?

Certains ont toutefois remarqué que ce cochage par défaut était une sorte de « surcouche » de code rajoutée à la hâte par Tumblr, que quelques-uns ont pu contourner en utilisant un simple bouton d’inspection du code de la page web. Une source de Numerama, qui possède un Tumblr classé « explicit », nous a montré que la technique avait fonctionné et lui avait permis de repasser son site internet en « tout public ».

En revanche, une autre internaute française dont le Tumblr a été passé en « explicite » n’a pas réussi à modifier les paramètres avec cette astuce — nous avons pu vérifier que le processus n’a pas fonctionné.

Pour l’instant, aucune solution de secours n’a été apportée par le réseau social. Aujourd’hui, le ou la propriétaire d’un Tumblr bloqué en « explicite » ne peut plus du tout consulter son site personnel, autrement que via le tableau de bord interne de la plateforme.

Tumblr est-il mort ?

Partager sur les réseaux sociaux