Facebook a déposé un brevet en 2017, pour savoir qui partage votre foyer – et pour s'en servir pour du ciblage de contenus.

Facebook dépose parfois des brevets un poil angoissants. C’est le cas de celui repéré par le site Buzzfeed. Déposé en mai 2017 mais rendu public seulement le 15 novembre 2018, il porte sur des technologies qui permettraient à l’entreprise de savoir avec qui vous partagez votre vie. Il ne s’agit pour le moment que d’un projet.

Les hashtags #family et adresses IP analysés par Facebook

Les technologies se basent sur les photos postées sur Facebook et Instagram, ainsi que sur d’autres informations partagées avec le réseau social.

facebook
L’application Facebook. // Source : LoboStudioHamburg

Pour en déduire la composition de votre foyer, Facebook explique vouloir utiliser la reconnaissance faciale et le machine learning. Ces technologies permettent de savoir qui apparaît fréquemment sur les photos que vous postez. Elles relèvent aussi les indices donnés dans les commentaires ou les hashtags. Utiliser #family ou #kids sous une photo montre à Facebook qui fait partie de votre entourage.

Le brevet indique l’historique de messagerie (les personnes avec qui l’on échange, l’heure des échanges) serait analysé, ainsi que les photos sur lesquelles on a été taggé, l’historique du navigateur ou encore des données sur l’appareil utilisé, comme l’adresse IP associée. Si cette dernière est partagée par plusieurs utilisateurs de Facebook, cela signifie probablement qu’ils ont le même ordinateur (ou téléphone) et qu’ils vivent ensemble.

Une technologie pour mieux cibler les utilisateurs

Un exemple est donné par Facebook. Dedans, une photo de deux femmes est postée par un utilisateur avec le hashtag #my_boss_at_home. L’une est jeune, et figure sur une autre de ses photos avec le commentaire (en anglais) «  mon ange ». Les trois personnes apparaissent par ailleurs sur plusieurs images. Facebook en déduit alors qu’il s’agit d’une famille, avec deux parents et une petite fille.

Pour le moment, cela reste un brevet

Le brevet indique que ceci serait utilisé pour mieux cibler les utilisateurs et leur proposer un contenu pertinent. Il n’est pas clairement dit s’il s’agit de ciblage publicitaire.

Contacté par Buzzfeed et Numerama, Facebook n’a pas encore apporté de commentaire. Pour le moment, cela reste un brevet, et il n’est pas dit que l’entreprise en concrétisera le contenu un jour : beaucoup de brevets ne voient jamais le jour.

À lire sur Numerama : Facebook songe à lire vos émotions pour personnaliser votre fil d’actualité

Partager sur les réseaux sociaux