Motorola s'est associé avec la plateforme iFixit pour proposer des kits de réparation officiels. L'idée ? Réparer soi-même son smartphone.

C’est une première dans l’industrie de la téléphonie mobile, du moins à ce niveau. Le fabricant de smartphones Motorola, qui est l’un des principaux acteurs du marché, s’est associé au site iFixit pour faciliter la réparabilité de ses produits. L’idée ? Vendre des kits de réparation officiels de façon à ce que les internautes puissent eux-mêmes remplacer une pièce défectueuse.

En réalité, seuls deux composants sont spécifiquement concernés par cette initiative. Il s’agit de la batterie et de l’écran, deux éléments qui sont simples à changer car ils ne nécessitent pas de compétences particulières.

Ces deux éléments sont aussi exposés : la batterie est de facto amenée à montrer des signes de fatigue avec le temps, à force de subir des cycles de charge, et l’écran est une partie fragile qui a tôt fait de se fissurer après une chute — même si des traitements spécifiques au niveau du verre existent.

Dans le cadre de ce rapprochement, Motorola fournit non seulement les pièces adéquates pour remplacer la batterie et l’écran, mais aussi les outils pour faire les manipulations. Ces packs sont vendus entre 39,99 et 199,99 dollars, selon le modèle à réparer et l’intervention qui est envisagée. Rien n’interdit cependant d’envoyer directement son smartphone chez un réparateur agréé par Motorola.

Les outils du kit. // Source : iFixit

Des produits jugés réparables

Le partenariat entre Motorola et iFixit semble logique au regard de l’historique entre le site et le constructeur. 7 smartphones de la marque ont été évalués au fil du temps et cinq d’entre eux ont obtenu une note supérieure ou égale à 6/10. Les deux autres sont un peu sous la moyenne, à 4/10. Motorola est donc historiquement une marque qui offre un bon niveau de réparabilité.

Dans le top 3 des smartphones les plus réparables, on trouve d’ailleurs deux Motorola, à la deuxième et à la troisième place, avec une note identique à 9/10 (la première place étant occupée par le Fairphone 2, qui a reçu 10/10). Ces deux mobiles, le Droid Bionic et l’Atrix 4G, sont sortis en 2011. Les autres téléphones de la marque sont été lancés ultérieurement et ont eu de moins bonnes notes.

Pour iFixit, qui est très enthousiasmé par ce partenariat, il est « la preuve que les fabricants et les réparateurs indépendants peuvent coexister » et que les grandes entreprises et la responsabilité sociale, ainsi que l’innovation et la durabilité, n’ont pas à s’opposer. « C’est un modèle qui vaut la peine d’être reproduit  », lance la plateforme. Alors, à qui le tour ?

Partager sur les réseaux sociaux