Avec sa nouvelle enceinte à écran tactile, Google s'insère dans les pas d'Amazon et son Echo Show et Facebook avec son Portal. Pour quelle utilisation ?

Google vient de présenter Google Home Hub, son enceinte à écran tactile, au cours de sa conférence annuelle ce 9 octobre 2018. C’est l’un des rares appareils dont l’existence n’avait pas été révélée avant la date de l’événement. Il sera vendu 149 dollars à partir du 27 octobre aux États-Unis et en Australie.

Google Home Hub est une enceinte connectée, nourrie par Google Assistant, qui dispose d’un grand écran de la taille d’une tablette. Gros détail : Google n’y a pas mis de webcam, contrairement au Portal que Facebook a lancé la veille.

L’enceinte tactile sera disponible en quatre coloris : vert pâle, rose pâle, bleu-gris et blanc.

Les 4 coloris du Google Home Hub // Source : Google

Le meilleur des cadres numériques

L’appareil n’a donc pas vocation à être utilisé pour de la visioconférence, mais plutôt comme « centre de contrôle » pour toute la maison. «  Le Dashboard vous permet d’avoir accès à tous vos objets connectés dans toute la maison » a expliqué Diya Jolly, vice-présidente produit.

Le Google Home Hub // Source : Google

Lorsqu’il n’est pas utilisé, le Google Home Hub peut servir de « cadre numérique » (oui), notamment grâce à la technologie Live Albums, qui fait défiler des photos de vos albums sur l’écran. «  Nous utilisons la technologie de machine-learning pour ne vous montrer que les meilleurs photos, pas celles qui sont floues ou ratées », précise-t-elle.

De nombreuses fonctionnalités sont contrôlables par la voix :  Search, YouTube, Maps, Calendar et Photos. La technologie Ambient EQ permet à l’écran de s’adapter à la luminosité de la pièce — et s’éteint la nuit.

Partager sur les réseaux sociaux