Google a levé le voile sur Project Stream, une plateforme qui permettra de jouer en streaming en quelques clics, via le navigateur Chrome.

Google entre dans la danse du streaming de jeu vidéo. Dans un communiqué de presse publié le 1er octobre, le géant de la tech a officialisé son arrivée sur un marché qui murit depuis quelques années maintenant. Pour ce faire, il s’est associé à Ubisoft afin de lancer Project Stream, une expérimentation qui permettra à une poignée d’élus de jouer à Assassin’s Creed Odyssey via… le navigateur Chrome.

C’est là toute la promesse de Google avec son ambitieux projet : le service ne devrait pas passer par une énième application à télécharger, mais rester sur un simple plug-in intégré dans Chrome. Par précaution, l’entreprise prévient que le streaming d’un contenu aussi gigantesque que le dernier Assassin’s Creed ne manque pas de challenge.

Google va-t-il casser le marché ?

Avant d’être accessible à toutes et à tous, Project Stream prendra d’abord la forme d’un test technique réservé à des Américains âgés de plus de 17 ans. Du côté de la connexion internet, Google assure qu’il vise un débit de 25 mégabits par seconde. On notera que Netflix réclame le même pour diffuser les films et séries en Ultra HD. De son côté, Blade conseille du 15 mégabits par seconde pour profiter de Shadow, son PC de jeu dans le cloud, dans des conditions confortables.

On suivra donc avec attention cette expérimentation de Google : « Quand vous streamez une série ou un film, les utilisateurs sont à l’aise avec les quelques secondes de mise en mémoire tampon au lancement. Mais streamer des jeux de qualité nécessite une latence qui se mesure en milliseconde, avec aucune dégradation graphique.  » En bref, Project Stream est un immense défi. Et, quelque part, on se dit que Google a les épaules suffisamment solides pour le relever… même si le Shadow a définitivement pris une belle avance.

Partager sur les réseaux sociaux