Prudent, Volkswagen a annoncé qu'il comptait produire 100 000 voitures électriques par an au sein de son usine située à Zwickau d'ici 2020.

Volkswagen ne veut pas mettre la charrue avant les bœufs. Quelque peu dépassée sur le segment des voitures électriques, la firme allemande fait montre de prudence quand elle annonce vouloir produire 100 000 véhicules par an d’ici 2020. Compte tenu de sa capacité de production et des volumes qu’elle écoule chaque année, le chiffre paraît dérisoire. Surtout quand on le met en face les ambitions de Tesla, qui vise entre 700 et 800 000 voitures assemblées à cet horizon.

Pour autant, Volkswagen nourrit de grandes ambitions dans le domaine à en croire les commentaires de Thomas Ulbrich, affilié à Volkswagen E-mobility. Dans une interview accordée à Handelsblatt et publiée le 6 septembre 2018, il a précisé les plans à court terme du constructeur.

Volkswagen I.D. Vizzion // Source : Volkswagen

Une usine bientôt 100 % convertie

Volkswagen a posé plusieurs jalons qui le conduiront à l’électrification de ses gammes. Et c’est d’abord l’usine située à Zwickau — en Allemagne — qui aura l’immense honneur de donner le la. Dans un premier temps, elle continuera de produire en parallèle des véhicules thermiques, mais, dès la seconde moitié de l’année 2020, elle sera peu à peu 100 % focalisée sur l’électrique.

« Zwickau n’est, on peut le voir comme ça, que la partie immergée de l’iceberg. Notre mission n’est rien d’autre que la transition du groupe vers la mobilité électrique. Nous parlons de 16 endroits dans le monde — et ce n’est que dans les trois ans à venir », explique Thomas Ulbrich. En sous-texte, on peut comprendre que Volkswagen démarrera en douceur avant d’accélérer un gros coup. 

La firme commencera par commercialiser une voiture de la taille d’une Golf, basée sur le concept I.D. dévoilé depuis déjà un petit moment. Ensuite, il déclinera l’I.D. Crozz (SUV), l’I.D. Buzz (van) et, éventuellement, l’I.D. Vizzion (berline premium).

Partager sur les réseaux sociaux