Elon Musk a promis que le futur Roadster, vendu plus de 200 000 dollars, arborera des finitions bien meilleures dans l'habitacle.

Qu’on se le dise, les Tesla sont de formidables voitures. Elles remportent de nombreux suffrages, y compris chez les observateurs parmi les plus reconnus, et n’ont pas réellement d’égal sur le marché de la mobilité 100 % électrique — hormis la Jaguar I-Pace.

Pour autant, rien n’est jamais parfait et il existe encore aujourd’hui un point sur lequel Tesla peut grandement s’améliorer : le design intérieur. À ce sujet, Elon Musk, qui a répondu à une question posée par nos confères d’Electrek le 11 août 2018, a promis des améliorations avec le futur Roadster.

Des finitions de qualité pour le Roadster

Electrek voulait savoir à quel point l’intérieur du prototype du supercar — de tous les fantasmes — allait différer de la version commerciale. Elon Musk a indiqué une focalisation sur les détails. Cela paraît évident quand on évoque des voitures vendues à des prix composés de six chiffres — le Roadster, qui sera commercialisé après le Model Y, atteindra même les 200 000 dollars. Mais c’est, en réalité, loin d’être le cas.

Si les férus de l’automobile pestent toujours sur le minimalisme incarné par un large écran éliminant les habitudes prises avec des boutons physiques, des critiques peuvent être portées sur les finitions, au mieux médiocres quand on regarde de près. Bien que l’interrogation du journaliste ne portait pas là-dessus, la déclaration d’Elon Musk suggère un habitacle mieux fini que le concept, certes, mais aussi mieux fini d’un point de vue général.

De toute façon, Tesla sera bien obligé de faire des progrès en la matière. Il suffit de regarder l’intérieur de l’I-Pace de Jaguar pour constater le manque de savoir-faire du fabricant américain. En avance sur les technologies, les ingénieurs ne doivent pas oublier l’essentiel : une voiture s’apprécie surtout quand on y prend place.

Crédit photo de la une : Tesla

Partager sur les réseaux sociaux