Tesla travaille sur la nouvelle génération de son Autopilote, avec une nouvelle puce maison, annoncée comme plus puissante que jamais.

En avril dernier, Tesla officialisait le départ de Jim Keller, architecte spécialisé dans la conception de processeurs. Malgré ce coup dur, le géant de l’automobile affirmait sa volonté de « développer la puce la plus avancée du monde », confiant alors le projet à Pete Bannon. Quelques mois plus tard, le leitmotiv n’a pas changé : désireuse de concevoir son propre processeur, la firme d’Elon Musk continue de promettre monts et merveilles.

Selon les informations d’Electrek publiées le 1er août 2018, Tesla clame haut et fort qu’il donnera naissance « à l’ordinateur le plus avancé au monde concernant la conduite autonome. » Une ambition qui pourrait se matérialiser dès l’année prochaine avec une mise à jour hardware venant accompagner la troisième génération de l’Autopilote.

Tesla Semi

Autopilote V3

Après la publication du dernier bilan financier, Pete Bannon a confirmé que Tesla était aujourd’hui en mesure de produire le processeur en question et qu’il fonctionnait sur les véhicules de test. Elon Musk, lui, s’est arrêté sur certains chiffres : alors que le dispositif hardware actuel, animé par un GPU Nvidia, est capable d’assimiler 200 images par seconde, le nouveau monterait à 2 000. Le département en charge de la puce y serait parvenu en partant d’une feuille blanche pour mieux donner naissance à un composant agissant comme un « accélérateur du réseau neuronal. » On n’est pas obligé de croire sur parole Elon Musk avant des démonstrations, qui annonce quand même une performance multipliée par dix face à un concurrent expert dans le domaine. 

À noter que ce nouveau super ordinateur, susceptible de rendre l’Autopilote encore meilleur, sera installé gratuitement dans les Tesla équipées de la version 2.0 (et supérieure). À plus court terme, la batterie d’assistances à la conduite recevra un petit coup de boost avec le firmware 9.0 du système d’exploitation animant les voitures. Peut-être même des fonctionnalités vraiment 100 % autonomes.

Crédit photo de la une : Tesla

Partager sur les réseaux sociaux