Dans son combat contre les comptes-robots, Twitter a suspendu de nombreux comptes en attendant qu'ils vérifient leur identité. Ce qui a poussé certains internautes à croire, à tort, qu'il s'agissait de censure.

De nombreux comptes Twitter français ont vu leur nombre d’abonnés baisser dans la nuit du 30 au 31 juillet 2018. Au réveil, des internautes ont accusé le réseau social de censure. La firme américaine n’a pourtant pas supprimé de comptes actifs, mais uniquement suspendu de nombreux comptes dans le but de purger sa plateforme des nombreux robots qui y fourmillent — un objectif assumé par la plateforme, qui a récemment perdu un million d’utilisateurs dans sa lutte contre les faux comptes.

Voici ce qu’il s’est passé.

Twitter a la possibilité de demander à un compte de vérifier son identité, afin de s’assurer qu’il ne s’agit pas d’un robot. Pour se faire, la plateforme peut suspendre un compte. Lorsque le compte d’un utilisateur est bloqué par Twitter, il reçoit une notification qui lui annonce que son compte « semble avoir fait preuve d’un comportement inhabituel qui enfreint les Règles de Twitter ».

Pour déverrouiller son compte Twitter, il n’y a qu’une méthode : envoyer son numéro de téléphone. Une fois envoyé, le compte est débloqué. Mais en attendant que le compte soit déverrouillé, ce compte « suspendu » n’est plus comptabilisé dans le nombre d’abonnés des comptes qu’ils suivaient. C’est une nouveauté annoncée le 11 juillet 2018. par Vijaya Gadde, conseillère juridique de Twitter, dans une publication de blog.

En somme : si vous avez « perdu » 50 abonnés ce matin, c’est qu’une grande partie de ces 50 comptes sont en ce moment « suspendus » par la plateforme. Lorsque ceux-ci déverrouilleront leurs comptes, ils devraient à nouveau être pris en compte dans le nombre d’abonnés. Contacté par Numerama, Twitter n’a pas encore apporté de confirmation à ce sujet.

Pourquoi un compte suspendu a désormais « 0 abonnement » ?

De nombreux comptes qui ont été suspendus puis déverrouillés par leur propriétaire voient s’afficher le nombre « 0 » ou « 1 » alors qu’ils ont des centaines d’abonnés. Il s’agit vraisemblablement d’un bug d’affichage de la plateforme. Il suffit de cliquer sur le nombre d’abonnement pour que la liste des personnes que le compte suit s’affiche correctement.

À noter que si votre compte avait réellement 0 abonnement, vous le remarqueriez très vite, car votre fil d’actualité serait entièrement vide.

Pourquoi Twitter demande-t-il le numéro de téléphone ?

Il n’existe pas des centaines de méthodes pour vérifier qu’un compte Twitter n’est pas un robot. Les plateformes tech peuvent demander votre carte d’identité (comme le fait parfois Facebook), un lien vers un autre compte de réseau social (moins efficace), ou vous demander un numéro de téléphone. Cela fait des années que Twitter utilise le numéro de téléphone comme outil de validation.

Par exemple, le réseau social a récemment instauré une politique pour tenter de bloquer les faux comptes qui s’appropriaient le nom et la photo du milliardaire Elon Musk pour tenter de mener des arnaques aux cryptomonnaies. Depuis le 25 juillet, les comptes qui changent leur nom pour emprunter ce patronyme se voient automatiquement suspendus, et leurs propriétaires doivent entrer leur numéro de téléphone pour le vérifier.

Capture Numerama

Les comptes suspendus ont-ils été choisis en fonction de leur orientation politique ?

Twitter n’a pas expliqué comment les comptes à qui il a demandé une vérification d’identité ont été sélectionnés. Toutefois, on remarque depuis ce mardi matin que de nombreux comptes Twitter de tous les bords politiques ont été suspendus en attente de vérification, qu’ils soient d’extrême-gauche, gauche, droite ou d’extrême droite.

Il est impossible, à ce jour, de connaître la proportion de comptes à qui on a demandé une vérification par numéro de téléphone, en fonction de leurs orientations politiques, si tant est qu’ils en aient tous une marquée. En revanche, il est certain que les militants qui suivent majoritairement d’autres militants ont pu croire que seul leur mouvement ait été touché, les voyant se plaindre. L’outil SocialBlade permet de suivre les désabonnements.

Les inconnues

Certains internautes qui ont vu leur compte suspendu en attente de vérification ont fait savoir qu’ils avaient déjà donné leur numéro de téléphone à Twitter il y a plusieurs mois, et se demandent pourquoi leur compte a été questionné par le réseau social. Ils ont toutefois pu récupérer leur compte comme les autres, en indiquant leur numéro.

Contacté, Twitter n’a pas encore apporté de confirmation à ce sujet. Il peut s’agir d’un bug comme d’un nouveau contrôle, basé sur d’autres comportements.

Partager sur les réseaux sociaux