Après avoir explosé le record absolu à la prestigieuse course de côte Pikes Peak, Volkswagen veut s'imposer aussi au Goodwood Festival of Speed.

Avec son I.D. R Pikes Peak, Volkswagen a conscience d’avoir donné naissance à un bolide. De fait, le constructeur allemand est avide de records après avoir explosé celui de la prestigieuse course de côte Pikes Peak. Voilà pourquoi il emmènera sa voiture électrique à la 25e édition du Goodwood Festival of Speed — du 12 au 15 juillet — dans le but de réaliser le meilleur chronomètre possible dans la catégorie électrique. Et plus si affinité.

Romain Dumas reprendra donc le volant pour tenter de faire mieux que Jonny Cocker. Installé dans une Lola-Drayson B12 69/EV, le pilote britannique avait avalé le circuit de 1,86 kilomètre en 47,34 secondes.

Un record de F1 dans le viseur

Mais on imagine qu’il a le record absolu en tête, détenu par Nick Heidfeld. En 1999, l’Allemand avait bouclé un tour en 41,6 secondes avec une McLaren-Mercedes MP4/13, une Formule 1 championne du monde et équipée d’un moteur thermique V10. En théorie, la I.D. R Pikes Peak en est capable, elle qui serait plus rapide qu’une monoplace de la catégorie reine des sports mécaniques.

Pour Volkswagen, au-delà de l’appel à la performance, il est question de faire la promotion de sa gamme I.D. à venir. Car, après les États-Unis, cap sur l’Angleterre pour la I.D. R Pikes Peak, autant considérée comme jeune que décrite comme une légende vivante par Romain Dumas.

«  Nous sommes pressés à l’idée de montrer la I.D. R Pikes Peak aux fans européens. Notre marque est focalisée sur la mobilité électrique, et nous voulons montrer à tout le monde ô combien ce sujet peut être émotionnel, avant le lancement en 2020 de la première gamme 100 % électrique », explique Sven Smeets, directeur de Volkswagen Motorsport, dans le communiqué publié le 9 juillet. Rendez-vous en fin de semaine pour voir si la belle histoire continue. 

Partager sur les réseaux sociaux