Elon Musk s'est félicité d'avoir atteint les 7 000 voitures produites en une semaine. Ford en a profité pour lancer une petite pique.

Le mois de juillet commence sous les meilleures auspices pour Tesla, qui est parvenu à tenir un objectif — enfin — et pas des moindres : celui de sortir 5 000 Model 3 de ses usines en une semaine. En y ajoutant les 2 000 Model S et X, cela fait donc 7 000 voitures produites tous les sept jours. Pour Tesla, cela veut dire beaucoup. Mais pour les géants de l’automobile du siècle dernier, c’est une broutille. Un décalage que s’est permis de rappeler Steven Armstrong, président de Ford Europe.

C’est de bonne guerre

Pour ainsi dire, Steven Armstrong a tenu à ramener Elon Musk sur Terre. Pour faire simple, le ponte de Ford a gentiment indiqué que son entreprise avait assemblé 7 000 voitures elle-aussi… mais en quatre petites heures environ. Un petit troll savoureux pas bien méchant qui rappelle juste que Telsa n’est encore qu’un petit sur un marché dominé par des géants ne manquant jamais l’occasion d’étaler leur puissance.

Faut-il prendre partie dans ce petit tacle ? On peut difficilement en vouloir à Elon Musk de s’enthousiasmer sur un objectif atteint après plusieurs semaines de doutes, de stress et de problèmes… surtout pour une entreprise qui parvient à cela en quelques années d’existence. Mais on n’en voudra pas non plus à Steven Armstrong, qui se permet juste un petit tacle bien placé, quoi qu’un peu gratuit. Peut-être qu’il motivera Tesla à prouver qu’il mérite bel et bien sa part du gâteau : rappelons qu’Elon Musk prend Twitter très au sérieux. Après tout, même si le chemin est encore long pour Tesla, un pas important a été franchi en ce début de mois de juillet.

Partager sur les réseaux sociaux