Mode écologique, application solidaire et mook féminin : en ce mois de mars 2018, nous avons sélectionné trois projets que vous pourriez avoir envie de soutenir sur la plateforme Ulule.

Plus de la moitié des Français connaissent le principe du financement participatif, aussi appelé « crowdfunding » : dans 62 % des cas, il prend la forme de dons. Si cette méthode de financement n’a pas attendu Internet pour voir le jour, elle a néanmoins été popularisée par des plateformes comme Kickstarter, Indiegogo ou Ulule.

Sur Ulule, justement, nous sélectionnons chaque mois une poignée d’innovations que nous souhaitons mettre en avant. Grace à notre statut d’ « Official User » sur la plateforme, nous apposons ainsi notre logo auprès de certains projets — une manière de les encourager.

Une sélection que vous pouvez également découvrir en quelques lignes dans cet article et qui vous donnera peut-être des idées de projets à encourager en ce mois de mars 2018 si vous sentez l’âme généreuse.

Une mode plus écolo

La mode est une industrie polluante : Greenpeace soulignait encore récemment dans un rapport avoir détecté des substances dangereuses ; comme les phtalates ou les colorants ; dans des vêtements. Et ce ne sont pas les porteurs du projet Klow qui contrediront ces chiffres.

Leur objectif est en effet de créer une boutique en ligne proposant uniquement des « produits cools, authentiques et durables, tout en étant écologiques et éthiques  ». Pour faire la promotion d’une industrie du vêtement plus verte et transparente, ils comptent dénicher des marques sélectionnées avec soin sur plusieurs critères : leur impact écologique, les matières premières employées, le respect des réglementations… sans oublier le style, bien entendu.

Une app solidaire contre le cancer

La technologie n’est pas seulement un moyen d’améliorer la prévention et le traitement du cancer. Elle peut aussi constituer, pour les personnes concernées, une ressource précieuse pour être accompagnée. Partant de ce constat, l’application Get Up’N Go entend justement « simplifier les échanges entre patients, proches et médecins » afin de « créer une communauté d’entraide et de solidarité ».

Ainsi, les utilisateurs et utilisatrices de l’application pourraient disposer d’un outil supplémentaire pour les aider à comprendre la maladie. Get Up’N Go donnerait aussi des clés à l’entourage des personnes malades, pour accompagner au mieux leurs proches. Sous la forme d’un fil d’actualités, l’application suggère ainsi à l’usager des articles écrits par des chercheurs, des vidéos explicatives ou des exercices sportifs adaptés.

Un mook au féminin

En latin, sonor signifie sœur, ou cousine. Dans les années 1970, des féministes se réapproprient l’usage du terme « sororité », pour désigner une forme de solidarité féminine — un équivalent de la fraternité –, en partie liée à leur expérience commune du statut de femme dans la société. Soror pourrait aussi être le nom d’une revue indépendante, intégralement consacrée à des portraits de femmes inspirantes.

Ce mook, qui espère contribuer à faire tomber les limites liées au genre, devrait être vendu dans des concept-stores, des librairies indépendantes et en ligne. Lors de l’achat de la revue, il sera également possible de faire un don en offrant un exemplaire destiné à un lieu œuvrant pour des femmes en difficulté. Au fil de ses 96 pages, Soror compte se démarquer de la presse féminine traditionnelle en dressant, dans chaque numéro, le portrait de huit participantes.

Partager sur les réseaux sociaux