Une bande dessinée, une plateforme de formation et un court-métrage en stop-motion : si vous vous sentez l'âme généreuse en ce mois de février 2018, voici quelques projets qui ont retenu notre attention sur Ulule.

Le 5 octobre 2017, Ulule a soufflé ses sept bougies. Depuis sa création, le site de financement participatif est devenu une plateforme incontournable à l’échelle européenne, pour les entrepreneuses et entrepreneurs qui espèrent voir leurs projets se concrétiser grâce au crowdfunding — impliquant la contribution de nombreux donateurs.

Vous aimeriez faire partie de cette catégorie, et favoriser l’éclosion d’une innovation en lui offrant quelques euros ? Cela tombe bien : depuis quelques mois, notre statut d’ « Official User » sur la plateforme nous donne le droit d’apposer notre logo auprès de certains projets, auxquels nous donnons ainsi un coup de pouce.

Nous saisissons également l’occasion pour vous présenter, en quelques lignes, chacune de ces initiatives, et pourquoi elles ont retenu notre attention.

Une BD numérique participative

Le projet Elya Police Investigation pousse la logique du participatif à son paroxysme : ses inventeurs vous invitent en effet à contribuer à la création d’une bande dessinée elle-même participative. Cela signifie que ses lecteurs pourront influencer le déroulement du récit : à la fin de chaque épisode — 12 au total –, ils seront invités à voter pour la suite qu’il leur plairait le plus de lire.

Le processus se passera sur Facebook : chaque semaine, les lecteurs choisiront une émotion, correspondant au scénario qu’ils préfèrent. Les meilleurs commentaires seront repris dans les futurs dialogues des personnages, tandis que quelques lecteurs chanceux seront tirés au sort pour être dessinés en tant que figurants de l’histoire.

Cette histoire, justement, vous plongera dans un univers à la croisée de la science-fiction et du polar : à Kinéopolis, ville immense où les différentes classes sociales ne se croisent jamais, cinq détectives privés tentent de faire régner l’ordre. L’héroïne du récit, Elya, se voit alors confier une enquête suite à une mort suspecte en plein centre-ville.

Une plateforme de formation dédiée aux femmes

Pour encourager les femmes à briser le plafond de verre et s’épanouir dans le domaine qui les attire, la plateforme de formation Dame ! veut proposer à ses futures utilisatrices des ressources sous forme de podcasts, vidéos ou questionnaires.

Des expertes assureront des formations autour de cinq axes principaux : le développement personnel, les compétences professionnelles, l’entrepreneuriat, le numérique et une thématique plus large baptisée « Comprendre le monde » (avec des informations sur l’économie collaborative, le réchauffement climatique ou encore l’histoire du féminisme).

D’une durée de 1 à 2 heures, ces contenus audiovisuels donneront ainsi des clés pour apprendre la négociation, des techniques de communication, comment lever des fonds ou cerner des notions comme la blockchain ou l’intelligence artificielle.

Un film d’animation en stop-motion

C’est l’histoire d’une jeune fille en quête de contes et légendes : lorsqu’elle les trouve, elle les garde bien précieusement à l’abri des regards indiscrets. Un beau jour, l’une de ses trouvailles semble avoir été abîmée. Pour comprendre d’où vient cette étrangeté, elle part explorer la légende en question.

Voici le scénario de Calice, un court-métrage en stop-motion qui prévoie de faire vivre à l’écran 12 marionnettes différentes, dans un total de 9 décors. Alors que le tournage approche de son terme, les deux cinéastes amateurs à son origine anticipent désormais les étapes de la postproduction et de la diffusion.

Le film, dont le nom dérivé du latin signifie « Réceptacle sacré », devrait raconter avec poésie comment les contes enfermés dans ces bocaux nourrissent l’imagination de la jeune héroïne.

Partager sur les réseaux sociaux