La Tesla Model 3 a visiblement impressionné les constructeurs allemands, qui en avaient importé une dans le but de voir comment elle était constituée.

Plusieurs clients de Tesla attendent avec impatience leur Model 3, commandée peu après la présentation de la voiture la plus accessible du constructeur américain. La production souffre d’une demande largement supérieure à l’offre et les retards s’accumulent. Cela n’empêche pas la concurrence de procéder à de l’espionnage industriel afin de mieux comprendre le savoir-faire des ingénieurs Tesla, surtout sur un marché de l’électrique encore très balbutiant, qui a beaucoup à apprendre.

Ainsi, selon les informations de Süddeutsche Zeitung, un géant allemand — non nommé — n’a pas hésité à payer plus de 185 000 euros (hors frais de douane) pour importer une Model 3 dans le but de l’étudier. Visiblement, les espions sont très impressionnés par la conception de la voiture.

Fascination pour le design Tesla

Les experts de la firme en question ont mis en avant la puissance de l’électronique, la compacité, l’extensibilité, l’intégration, la modularité, l’aisance quant à l’accès, la sécurité, le prix raisonnable et l’intelligence se cachant derrière plusieurs détails. Des éloges qui auraient été appuyées par d’autres constructeurs automobiles, ce qui prouve une certaine fascination pour le design des produits Tesla.

Le minimalisme de la Model 3 a également été soulignée par les observateurs. Un constat d’abord expliquée par la présence d’un unique moteur installé sur l’essieu arrière — la transmission intégrale est attendue pour plus tard. Sans oublier l’habitacle, qui fait penser à une petite Model S, soit avec le même degré de perfection et le souci du détail.

Ce genre d’espionnage industriel est monnaie courante dans le secteur automobile, les différents acteurs étant soucieux de voir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs. Par le passé, Mercedes et Audi n’ont pas hésité à étudier la Model X ou le SUV électrique. Une chose est sûre : Tesla les inquiète.

Partager sur les réseaux sociaux