Volkswagen a pris la décision de revoir son approche en matière de conception. Le constructeur compte s’inspirer du savoir-faire d'Apple pour ses futures voitures électriques.

Pendant qu’Apple rêve toujours de son Apple Car, Volkswagen affirme chercher l’inspiration du côté de la firme de Cupertino pour ses futures voitures électriques. En matière de conception s’entend. Une information confirmée de la bouche de Klaus Bischoff, à la tête du département design du constructeur allemand.

Le design des véhicules autonomes — et électriques — de la gamme I.D. invite à croire ses paroles. Ce ne sont encore que des concepts, certes, mais ils portent la griffe d’une firme désirant aller à l’essentiel avec des produits très épurés, bien pensés et mieux finis. Comme ceux d’Apple, donc.

Apple inspire

Il faut dire que Volkswagen porte toujours un peu les stigmates du dieselgate et que, au même titre que ses concurrents, l’entreprise ne peut pas se permettre de louper le virage de l’électrification. Voilà pourquoi la firme souhaite revoir ses gammes pour ses futures voitures, quitte à aller piocher des idées chez d’autres industriels. « Nous sommes en train de redéfinir les valeurs de Volkswagen pour l’ère de l’électrification. L’enjeu est qu’il faut que ce soit aussi significatif, puriste et clair que possible et il est nécessaire aussi de revoir entièrement l’architecture », confie Klaus Bischoff dans des propos rapportés par Reuters.

Pour parvenir à ses fins, Volkswagen compte investir 34 milliards d’euros sur les technologies liées à l’électrique, la conduite autonome et la mobilité connectée d’ici 2022. Une grande partie de cette somme sera allouée au développement d’une plateforme modulaire, apte à donner naissance à vingt véhicules équipés d’une batterie. Pour la marque, le but sera d’atteindre la rentabilité sur le segment dès 2020.

Et cette révolution qui s’annonce résonne comme une excellente nouvelle pour Klaus Bischoff, qui déclare que « par le passé, tout était très centralisé, le chemin du succès était très borné. Aujourd’hui est le moment le plus excitant de ma carrière car je peux faire des choses qui n’étaient pas pensées comme ça ». On en saura un peu plus à l’occasion du salon automobile de Genève, organisé du 5 au 7 mars.

Partager sur les réseaux sociaux