Des écrans 65 pouces 4K HDR 120 Hz, le rêve d'un joueur pour son salon ? Peut-être, mais si les constructeurs veulent toucher le grand public, il va falloir revoir l'esthétique.

En amont du CES, Nvidia a créé la surprise en se lançant avec ses partenaires sur le marché de la… télévision. Le constructeur de GPU veut pousser une nouvelle génération de dalles de 65 pouces avec ses technologies maison dédiées au jeu vidéo. Ces écrans seront évidemment 4K et HDR, mais pourront également monter à une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz, pour une fluidité en jeu maximale. G-Sync leur permettra de baisser cette fréquence pour s’adapter au format des contenus affichés — par exemple des films en 24 images par seconde.

C’est épais et moche

Et en vrai alors, ça donne quoi ? Eh bien ces Big Format Gaming Display, nom officiel pour passer la censure américaine, sont effectivement big. Dans tous les sens du terme : l’épaisseur de l’appareil montré par HP rappelle les heures sombres des écrans « plats ». On se doute bien qu’il s’agit d’une première itération et qu’il y a pas mal de technologies assemblées rapidement pour faire des démonstrations au CES avant une sortie prévue à l’été, mais tout de même, cela change de la finesse et de l’élégance des téléviseurs modernes par LG ou Samsung.

C’est gros.

Question élégance d’ailleurs, on repassera. Les partenaires de Nvidia semblent bien avoir l’intention de garder l’esthétique g4m3rz sur ces téléviseurs qui sont censés trôner au milieu d’un salon. Alors certes, on peut faire des concessions esthétiques pour un écran sur un bureau, caché si possible, mais sur une télé, cela ne passe pas. Aujourd’hui, les grands du secteur font tout pour que l’écran se fonde avec le décor et devienne soit invisible, soit une œuvre de design à l’esthétique soignée. Et on les en remercie tous les jours. Quand Nvidia et les marques de l’informatique arrivent avec leurs gros sabots, avec des pieds et des faces qui semblent sortir d’un vaisseau alien, on se dit que ces bêtes vont avoir du mal à percer.

Esthétique mise de côté, l’écran est évidemment impressionnant — la qualité de l’image est bluffante à première vue, on s’attendait à moins fidèle pour des appareils conçus pour le jeu vidéo — et on a hâte de le voir tourner à 120 images par seconde en 4K. En effet, celui exposé par HP ne pouvait pas monter à cette fréquence, faute d’avoir le matériel capable de lui assurer une bonne fluidité. Cela n’étonnera personne : Nvidia n’a pas encore annoncé les cartes graphiques qui doivent suivre la génération 10XX et dont la promesse pourrait coïncider avec les exigences des BFGD.

Partager sur les réseaux sociaux