Duolingo annonce l'arrivée d'une nouvelle langue à son catalogue : le mandarin standard. Il s'agit de la troisième langue extrême-orientale que le service ajoute cette année, après le japonais et le coréen.

Une application sur mobile peut-elle vous permettre de devenir bilingue ? Sans doute pas, mais elle peut au moins vous mettre le pied à l’étrier dans l’apprentissage d’une nouvelle langue et vous donner quelques bases solides avant d’aller plus loin, en vous inscrivant à un cours particulier par exemple.

Surtout que les profs de certaines langues ne courent pas les rues. Si votre intention est d’apprendre une langue exotique, c’est-à-dire lointaine, comme le chinois, une appli dédiée peut s’avérer d’une grande aide. Et justement, Duolingo propose depuis la mi-novembre des cours en mandarin standard, la langue officielle en Chine et la plus parlée dans le pays — et par conséquent, dans le monde.

Chine

L’arrivée du mandarin dans Duolingo marque une étape importante dans l’histoire du service. Elle rappelle aussi la difficulté qu’il y a d’intégrer des outils pour permettre d’aborder des dialectes complexes en autodidacte : la preuve, des langues comme le japonais et le coréen ne sont arrivées que cette année sur la plateforme et le chinois fait à peine ses premiers pas.

Cependant, il était temps que Duolingo s’y mette : on évalue à 900 millions le nombre de locuteurs du mandarin standard et le fait est que la Chine est en bonne voie pour devenir tôt ou tard la première puissance économique au monde. Il ne s’agit pas de dire qu’il faut que tout le monde doit l’apprendre, mais les outils d’apprentissage ne peuvent plus faire l’impasse dessus.

Les tons.

Attention, toutefois : si vous vous lancez dans l’aventure, sachez que Duolingo est une appli qui nécessite de bonnes bases en anglais puisque les cours sont dispensés dans la langue de Shakespeare.

Comme pour le japonais, Duolingo s’appuie sur l’application Tinycards qui favorise l’apprentissage par l’intermédiaire de flashcards et la technique de la répétition espacée — moins vous maîtrisez l’une des cartes, plus elle vous sera soumise. Et il est possible que certaines cartes reviennent très souvent, étant donné qu’il s’agit d’une langue à tons.

Quatre tonèmes sont en effet utilisés, rappelle Duolingo, dans un article annonçant l’arrivée du chinois, et en fonction du tonème, le sens du mot peut changer. Ces tonèmes sont « haut et plat », « montant », « descendant et bref » et « modulé ». Ainsi, le mot « shi » peut signifier « lion », « pierre », « histoire » et « être » en fonction de la manière dont vous le prononcer.

« En fait, il y a tellement de mots avec la même séquence de sons mais des tonalités différentes en chinois que vous pouvez écrire un poème entier sur un poète qui a essayé de manger des lions de pierre en utilisant seulement une seule syllabe – shi – avec des tonalités différentes », s’amuse à rappeler Duolingo. Pas sûr que les élèves qui y sont confrontés aient le même ressenti !

Plus sérieusement, Duolingo explique que « les tons jouant un rôle très important en chinois, il est essentiel de les maîtriser si l’on veut communiquer efficacement. C’est pourquoi Duolingo a développé un tout nouveau type d’exercice dédié à ce sujet. Vous verrez ces exercices de tonus très tôt afin de vous habituer au concept même des tonalités, et le cours vous enseignera progressivement comment distinguer les différences sonores difficiles ».

Les exercices se concentrent également sur l’enseignement des sinogrammes, qui signifie chacun quelque chose de précis lorsqu’ils sont employés seuls ou associés à d’autres. En tout, explique Duolingo, la version actuelle de son enseignement doit permettre d’identifier et de prononcer correctement un millier de caractères chinois standards, ceux-ci couvrant plus de mille mots.

Pour le reste, l’appli fait comme à son habitude, avec des enseignements organisés par thématiques, comme le métier, la nourriture, les nombres ou les pays. Les règles de base de la conjugaison et de la grammaire, qui structurent l’emploi de la langue sont certes enseignées, mais de manière indirecte, puisqu’elles sont associées à des phrases pratiques.

Partager sur les réseaux sociaux