Profitant de la présentation de son chiffre d'affaires pour le troisième trimestre, Free Mobile a donné des nouvelles de la couverture de la population en 4G qu'il est capable d'atteindre en France métropolitaine.

De toute évidence, Free a encore du chemin à parcourir avant de pouvoir faire jeu égal avec les autres opérateurs de téléphonie mobile dans la 4G. En effet, l’entreprise a déclaré, au moment de présenter son chiffre d’affaires du troisième trimestre de 2017, avoir atteint, au 30 septembre 2017, un taux de couverture de la population en France métropolitaine « de plus de 84 % ».

On est donc encore assez loin de la concurrence.

Dans son communiqué du 26 octobre, Orange dévoilait un « taux de couverture de la population en 4G au 30 septembre 2017 [s’élevant] à 93,8 % en France ». Peu après, ce fut au tour de SFR de s’exprimer en affirmant couvrir « 93 % de la population en 4G ». Et au début du mois de novembre, Bouygues Telecom a déclaré atteindre « 94 % de la population [couverte] en 4G depuis le 1er octobre 2017 ».

free mobile carte sim
CC Guillaume Coqueblin

Taux attendu et normal

Toutefois, la statistique donnée jeudi 16 novembre était attendue. Quelques mois plus tôt, le 1er septembre très précisément, la société de Xavier Niel avait en effet fait part de ses ambitions dans la 4G et, alors que son communiqué de presse annonçait ses résultats pour le premier semestre 2017, déclarait tabler sur un « taux de couverture de la population en 4G proche de 85 % à fin 2017 ».

Il faut noter que Free est arrivé plus tardivement que ses concurrents dans le secteur de la téléphonie mobile ; outre la mise en place d’un réseau 4G, il lui faut aussi s’occuper de la 3G. L’écart entre les chiffres du quatrième entrant et les trois autres est dès lors compréhensible et tend de toute façon à se réduire. En plus, ce genre de statistique va de plus en plus devenir inadapté.

« taux de couverture de la population en 4G proche de 85 % à fin 2017 »

Quoiqu’il en soit, Free Mobile se félicite quand même du chemin parcouru en expliquant que « ses efforts » lui ont permis « d’améliorer sa couverture 4G de 6 points depuis le début de l’année », grâce à la mise en place de quelques milliers de sites en 1 800, 700 et 2 600 MHz. « Le réseau 4G du groupe continue de s’affirmer comme une référence », va jusqu’à affirmer le communiqué.

Cependant, les observations faites par le régulateur des télécommunications au cours de l’été tempèrent quelque peu l’enthousiasme débordant de Free Mobile sur la qualité du réseau 4G

À lire sur Numerama : Quel opérateur mobile a le meilleur réseau en 2017 entre Free, Orange, SFR et Bouygues  ?

Partager sur les réseaux sociaux