Une brigade ukrainienne sur le front d’Avdiivka, à l’est du pays, a partagé la vidéo de destruction d’une antenne Starlink détenue par l’armée russe. L’entreprise d’Elon Musk rejetait les accusations selon lesquelles ses produits servent aussi à la Russie.

La présence de kits Starlink dans les mains de l’armée russe se confirme. Ce 21 février, la 71ᵉ brigade de chasseurs de l’armée ukrainienne a diffusé sur sa chaîne Telegram une vidéo de destruction d’une antenne de connexion par satellite. Les militaires ont employé un drone en vue à la première personne, muni d’explosifs, pour frapper avec précision l’appareil électronique. La petite installation — reconnaissable avec son rectangle blanc caractéristique — a été pulvérisé en plusieurs morceaux.

La 71ᵉ brigade de chasseurs de l’armée ukrainienne est actuellement active sur le front d’Avdiivka, une ville de la région de Donetsk, dans l’est du pays. C’est à cet endroit que les batailles sont actuellement les plus intenses. La Russie a lancé des assauts quotidiens sur cette commune depuis plusieurs mois pour s’en emparer.

Des images de Starlink utilisés par l’armée russe

Cette vidéo confirme l’emploi de kits de connexion Starlink par l’armée russe. L’Ukraine avait déjà dévoilé plus tôt, courant février, que les soldats du Kremlin étaient possession de ces antennes et les utilisaient pour leur communication et le pilotage des drones.

Des bénévoles russes soutenant l’invasion de l’Ukraine avaient également diffusé des images de leurs dons, sur lesquelles on pouvait apercevoir des boites Starlink.

Des Kits Starlink potentiellement stockés en Russie. // Source : X
Des Kits Starlink potentiellement stockés en Russie. // Source : X

Une autre vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montre une carcasse d’antenne Starlink après la destruction d’un abri de l’armée russe.

Mis en place sous l’impulsion de l’entrepreneur et milliardaire américain Elon Musk, le réseau Starlink n’est pas disponible en Russie. Cependant, il est fort probable que l’armée russe profite de ses positions en Ukraine pour se connecter officieusement aux satellites, afin de profiter du réseau adverse pour ses opérations.

Elon Musk a mobilisé Starlink dès l’invasion de l’Ukraine en 2022 pour apporter son aide à la population locale. Depuis, le milliardaire modère son soutien et s’emploie à atténuer son implication. En coulisses, Elon Musk a pourtant obtenu un large soutien financier du Pentagone pour continuer la distribution de ses kits de connexion.

Le détournement de Starlink au profit de l’armée russe sape le soutien des États-Unis à l’Ukraine. La connexion à un réseau Internet est vitale sur le front pour communiquer et contrôler des drones, dont l’emploi est massif dans cette guerre. Le 8 février, l’entreprise avait déclaré sur X (ex-Twitter) qu’elle mènerait des investigations si des informations sur l’utilisation de ses produits étaient apportées. L’enquête peut commencer.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.