Pour la première fois, Microsoft propose une application « Windows » officielle sur iOS, iPadOS et macOS. Elle permet d’accéder à une session Windows à distance, grâce au cloud computing.

Windows sur un Mac ou un iPad, c’est possible grâce au cloud. Depuis le 15 novembre, Microsoft propose Windows sous la forme d’une application disponible sur iOS, iPadOS et Windows (elle est accessible en bêta, depuis TestFlight). Elle permet d’accéder à son PC à distance ou d’émuler une session cloud, pour les clients entreprise.

L’idée est de permettre à n’importe quel appareil d’accéder à Windows, même si le système d’exploitation ne tourne pas nativement sur sa machine. Une proposition similaire à celle du service français Shadow, qui permet d’accéder à un PC dans le cloud depuis n’importe quel appareil. C’est néanmoins la première fois que Microsoft propose officiellement Windows sous la forme d’une application.

L'interface de l'application Windows sur un PC.
L’interface de l’application Windows sur un PC. // Source : Microsoft

Windows, bientôt un service comme un autre ?

Pour l’instant, l’application Windows est réservée aux appareils Apple. Il s’agit d’une version « preview » avant un lancement sur l’App Store. Dans un second temps, Microsoft devrait lancer son application Windows sur Android. L’entreprise mise aussi sur une version web, accessible dès aujourd’hui à l’adresse windows.cloud.microsoft.

Pourquoi proposer Windows sous la forme d’une application ? Microsoft prépare sans doute son avenir. L’entreprise répète depuis plusieurs mois qu’elle pense que le futur de l’informatique est dans le cloud. Aujourd’hui, Microsoft propose aux entreprise un service nommé « Windows 365 ». Il leur permet pour environ 30 euros par mois d’avoir un PC à distance (jusqu’à 170 euros par mois pour les meilleures configurations). À terme, Microsoft devrait proposer Windows 365 à tous les utilisateurs, avec des offres conçues pour le grand public. C’est à ce moment là que l’application Windows pourrait avoir du sens, puisqu’elle permettrait d’utiliser l’OS sur n’importe quel appareil.

L'application Windows sur un iPhone.
L’application Windows sur un iPhone. // Source : Numerama

Pour une application en développement, « Windows » est plutôt complet. Gestion de plusieurs moniteurs, possibilité d’adapter la résolution, drivers pour des périphériques tiers… Il ne s’agit pas que d’une technologie de vue de l’écran à distance, mais d’une vraie émulation de Windows. On peut même lancer directement une application, sans avoir à passer par l’interface de l’OS. Qui aurait imaginé Windows devenir un service comme un autre sur un appareil Apple il y a quelques années ?


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !