On vous en parle depuis 3 ans, mais vous n'avez pas encore craqué pour un drone ? Les fêtes de fin d'année 2018 seront peut-être la bonne occasion pour sauter le pas. Mais dans la jungle des produits disponibles sur le marché, vous ne savez pas lequel acheter... ou offrir en cadeau. Pas de problème : suivez notre guide, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses.

Guide mis à jour le 13/11/2018

La législation sur les drones progresse en France et ailleurs dans le monde mais cela n’empêche pas le marché de se structurer et de proposer chaque année des drones de plus en plus intéressants pour le grand public — qu’ils soient moins chers, plus maniables ou plus haut de gamme. Cela tombe bien : des drones, il y en a pour tous les goûts. Film, vitesse, initiation ou loisir, nous vous proposons quelques modèles qui ne vous décevront pas et feront de très beaux cadeaux sous le sapin — même les drones petit budget de ce guide garantiront des heures d’amusement.

Mais avant toute chose, la première recommandation que nous pourrions faire, ce serait d’éviter les « modèles de supermarché » ou ceux vendus dans les magasins de jouet. Un drone est un gadget de loisir qui peut vite devenir dangereux s’il est défaillant , s’il ne respecte pas les normes de sécurité, si sa conception est trop fragile ou que son logiciel est maladroit. L’expérience peut même virer très rapidement à la pénibilité.

Préférez les marques reconnues.

Les drones pour filmer

DJI Mavic 2 Zoom

Le roi de l'image

Le Mavic 2 Zoom est un drone idéal pour qui souhaite maîtriser la photographie et la vidéo par drone. Successeur de l’excellent Mavic, le Mavic 2 Zoom nous a accompagnés lors d’un voyage en Corse et n’a jamais failli, capturant des paysages époustouflants depuis les hauteurs. Son zoom optique n’est pas seulement une manière de grossir les sujets : il ajoute aussi la possibilité de faire des plans à couper le souffle. 

Sa caméra de 12 mpx lui permet de prendre des vidéos en 4K stabilisées jusqu’à 30 images par seconde et des vidéos en 2,7K stabilisées jusqu’à 60 images par seconde. Le full HD 1080p permettra, quant à lui, de faire de beaux ralentis avec une captation jusqu’à 120 images par seconde. Le quadrocoptère de DJI est un bijou de technologie qui se stabilise seul en altitude pendant une trentaine de minutes et qui possède une nacelle pour sa caméra elle-même stabilisée sur 3 axes. Autant dire qu’en mode automatique, le Mavic 2 Zoom est capable du meilleur.

Le drone nous bluffe enfin par sa prise en main. En quelques minutes, on se sent à l’aise et on maîtrise son interface et ses commandes principales. Après deux ou trois sorties, on se prend à le déplier en quelques mouvements et à voler une minute plus tard. C’est toute la force du format compact et la pari réussi de DJI : le Mavic 2 Zoom est le meilleur drone pour la photo et la vidéo, parce que c’est celui que vous aurez toujours à portée de main.

DJI Spark

Le DJI Spark est toujours l’un des produits les plus aboutis du constructeur chinois. Ce drone minuscule est bourré de technologies qui en font une porte d’entrée de choix dans le monde des bidules volant à hélice. En plus de sa lentille 12 Mpx stabilisée sur 2 axes dans une nacelle mécanique, le Spark est capable de vous reconnaître, d’éviter les obstacles sur son trajet, de revenir à son point de départ et de jauger son niveau de batterie. Il peut aller à 2 km à 50 km/h pendant 16 minutes. Un nouveau mode vous permet de le commander avec des gestes.

Bref, le meilleur premier drone pour s’initier à la pratique de la photo et de la vidéo volante.


Les drones pour la vitesse et les sensations

Parrot Disco

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le Parrot Disco est un drone étonnant. Il reprend la forme des drones professionnels utilisés par exemple dans l’agriculture et offre ce design pour le grand public. Vous n’aurez donc pas un drone classique, avec des hélices, mais bien une sorte d’aile volante. Il va falloir trouver le champ pour la faire voler, mais l’expérience est particulièrement intelligente et agréable.

D’autant que côté sensations de vitesse, vous pourrez tracer avec le casque First Person View de Parrot qui vous permettra de vous prendre véritablement pour un oiseau, planant jusqu’à 80 km/h. Le drone peut d’ailleurs voler une quarantaine de minutes, ce qui est à peu près le double des autres drones commerciaux.

Côté prise de vue, le Disco est équipé d’une caméra seulement 1080p : même si vous n’allez pas en faire un drone de photo ou de film, c’est clairement suffisant pour faire de jolies choses, d’autant que la télécommande longue portée livrée avec vous permettra d’orienter la caméra à l’avant sur trois axes.

Comme DJI, Parrot s’est fait connaître pour ses drones simples à prendre en main et le Disco n’échappe pas à la règle : l’aile est aisée à manipuler et ce point fort entraîne peut-être un point faible : vu que le constructeur ne veut pas vous faire prendre de risque et vous allez donc être moins libres de vos mouvements que ce que vous auriez imaginé. Tant pis, tant mieux, le débat est difficile à trancher.

Vortex Pro

Les jouets, ce n’est pas votre truc et vous souhaitez vous lancer dans la vraie course de drones ? Okay, on a ce qu’il vous faut. À la rédaction, notre petit chouchou pour s’initier au pilotage de drone, c’est le Vortex Pro associé à la Taranis 9XD+.

Ici, c’est du drone brut de décoffrage qu’il faut savoir paramétrer et faire voler (non, il n’y a pas une touche pour faire un looping). StudioSport propose une version déjà configurée « prête à l’emploi » de cette petite bête qui peut aller jusqu’à 100 km/h. Et prévoyez l’argent que vous mettrez dans votre nouvelle passion : comme à chaque fois qu’on commence à monter en gamme et en compétence, l’envie d’avoir encore mieux pointe vite le bout de son nez…

Eachine E010

Pour les aspirants pilotes

Piloter un drone avec des tas d’aides et de stabilisateurs ne vous fera pas progresser dans la maîtrise de ces engins. Et si vous voulez vous initier au vrai pilotage avec un objet qui ne vous ruinera pas, nous avons exactement le drone qu’il vous faut. Une carte mère, une coque en plastique, une petite télécommande et 4 hélices motorisées : voilà de quoi est composé cet engin.

Vous aurez au bout des doigts toutes les sensations du pilotage sans filet : lâchez les gaz et le drone tombe. C’est à vous de le stabiliser, à vous de le faire tourner, à vous, aussi, de lui faire faire des figures. Vous avez tout au bout des doigts et vous allez devoir faire preuve de patience pour maîtriser cette petite chose. Le nôtre est tombé des centaines de fois sans se briser — à moins de 25 €, c’est une prouesse.


Les drones pour débuter

Parrot Airborne Night Blaze

Débuter en douceur

Une fois encore, difficile de vous conseiller d’acheter autre chose que du Parrot dans cette gamme de prix. Certes, les minidrones de Parrot sont imparfaits, notamment parce qu’ils sont fragiles et que l’application de contrôle sur smartphone mériterait un bon lifting pour être plus agréable à utiliser, mais ils surpassent largement la concurrence en termes de confort et de fun.

Tout juste déballé, l’Airborne Night Blaze peut s’utiliser sans perdre de temps, tant les commandes sont simples à prendre en main. La stabilité du petit drone est exemplaire et si vous ne faites pas trop de bêtises, vous n’aurez aucun mal à le faire aller exactement où vous le souhaitez en quelques minutes. Le logiciel permet au drone de faire des barrel rolls dans à peu près toutes les directions, ce qui ne manquera pas d’impressionner vos convives qui vous prendront pour un pilote surentraîné.

DJI Tello

Celui qui a appris des meilleurs

Avec son Tello, DJI a réussi à transposer son expérience sur les drones haut de gamme vers un petit drone de poche. Certes, il pourra filmer quelques minutes avec sa caméra 720p, mais il s’agit surtout d’un engin pour débuter, en intérieur, au pilotage. Autour de 100 €, le DJI Tello peut être mis dans de jeunes mains sans crainte. Il profite de la stabilisation made in DJI qui a fait ses preuves et peut se contrôler depuis un smartphone.

Propel drone X-Wing

Du rêve volant

Drone + petit bijou de fanboy·girl·isme complètement assumé = Star Wars. Vous ferez une heureuse ou un heureux avec ce drone aux couleurs de la première trilogie. En plus de jouer à fond la référence, le drone X-Wing est une belle initiation au pilotage avec des cours en vol « protégé » et trois niveaux de vitesse et de réactivité.

Reste qu’il ne s’agit pas, contrairement aux apparences, d’un drone pour les enfants. S’ils pourront l’utiliser sans mal après une initiation, préférez les encadrer pour éviter les trop nombreuses chutes qui pourraient advenir : les drones Propel sont fragiles.

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux