Un grand nombre de projets de crypto-monnaies portent le nom ChatGPT ou BingChatGPT. Il ne faut pas se laisser avoir : il s’agit d’arnaques, surfant sur la popularité du chatbot et ayant pour seul but de vous voler votre argent.

252 : c’est le nombre de crypto-monnaies aujourd’hui en circulation portant le nom de ChatGPT. Pourtant, ces projets rien à voir avec l’intelligence artificielle et OpenAI, l’entreprise à l’origine du chatbot. La plupart de ces tokens n’ont qu’un seul but : vous arnaquer.

Selon BFMTV, qui a repéré la tendance le 28 février 2023 grâce au site DEXTool, sur les 252 projets frauduleux usurpant le nom ChatGPT, 180 sont en circulation sur la blockchain de Binance, 29 existent sur la blockchain Ethereum, et 15 sont sur celle d’Arbitrum. « Un phénomène inquiétant », estime le journal, qui note également une augmentation du nombre de ces fausses crypto-monnaies par rapport à la semaine précédente.

Les crypto-monnaies ChatGPT frauduleuses // Source : DEXTool
Les crypto-monnaies ChatGPT frauduleuses // Source : DEXTool

Les arnaques cryptos s’inspirent de l’actualité de ChatGPT

Dans le tas, il n’y a pas que des cryptos nommées ChatGPT : on trouve aussi des noms faisant référence à Bing ou BingChatGPT. En effet, Microsoft s’est allié à OpenAI pour introduire le chatbot dans son moteur de recherche et espère ainsi concurrencer Google. Le fait que les arnaqueurs utilisent le nom de Bing montre bien qu’ils essayent de tout faire pour rendre crédibles leurs faux projets cryptos.

Le site spécialisé dans la sécurité PeckShield a détecté certains tokens frauduleux, et précise le type d’arnaque repéré. Certaines crypto sont des « honeypots », « une cryptomonnaie frauduleuse qu’un utilisateur peut acheter mais qu’il ne peut pas vendre », explique BFMTV. D’autres projets frauduleux repérés par PeckShield ont des taxes de vente extrêmement hautes, ce qui fait que les utilisateurs perdent de l’argent même en cas de revente.

PeckShield a notamment remarqué qu’un utilisateur avait créé à lui tout seul plusieurs dizaines de crypto frauduleuses, dont il avait fait monter la valeur de manière artificielle (un « pump & dump ») afin d’attirer des investisseurs et récupérer de l’argent.

Le milieu des crypto-monnaies est connu pour abriter énormément d’arnaques, que ce soit des faux projets de NFT ou bien des crypto-monnaies laissées à l’abandon après que leur créateur est parti avec tout l’argent investi (un « rug pull »). Il n’est pas non plus rare que les escrocs s’inspirent de l’actualité pour lancer leurs nouvelles arnaques. En novembre 2021, un projet de crypto-monnaie s’était inspiré de la série à succès Squid Game pour vendre des tokens, avant de repartir avec la caisse et de laisser les acheteurs sur le carreau.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.