Lorsque l’on parle DRM (Digital Rights Management) ou de SGDN (Système de Gestion des Droits Numériques), on pense à la liberté bafouée de l’utilisateur, et en premier lieu à la fameuse interopérabilité qui brille le plus souvent par son absence. Pourtant, ça va beaucoup plus loin…

Nous le savons bien, les œuvres sont protégées dès leur création et ce quelqu’en soit la qualité ou l’auteur. Il existe cependant des exceptions à cette règle et en premier lieu, les lois et autres textes juridiques, évidemment reproduisibles à volonté par qui l’entend puisque figurant « dans le domaine public ».

Evidemment ?

Voyez cette page d’Amazon.com, rapportée par Lawrence Lessig. Nous y voyons la Constitution des Etats-Unis, vendue par le gouvernement américain sous forme de livre électronique, mais surtout protégée contre l’impression par un DRM made in Microsoft ! Celui qui achète ainsi la Constitution se voit donc empêché de l’imprimer et pas question de craquer la protection, puisque le DMCA l’interdit…

Alors que le gouvernement français s’apprête à transposer la directive EUCD qui ajouterait également à la loi l’interdiction de contourner les DRM, il faut plus que jamais être conscient de ces excès qui nous guident vers une disparition totale de la notion de domaine public…

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !