Daniel Kaplan, délégué général de la FING (Fondation Internet Nouvelle Génération), et l’un des maîtres penseurs de l’Internet en France, vient de publier un article d’une rare qualité sur le Peer-to-Peer. Il s’intéresse aux raisons sociologiques et économiques qui font qu’aujourd’hui 8 millions de Français se sont mis hors-la-loi avec les réseaux P2P.

L’étude est brillante, richement documentée et d’une clairvoyance étonnante. La FING, qui cherche à dynamiser le développement et l’innovation sur Internet en France et en Europe, livre à travers la plume de son délégué général un article qui devra rester dans les mémoires.

Recopions ici honteusement la conclusion qui ne saurait vous dispenser de lire l’argumentaire qui nous y conduit :

« On ne résoudra pas le problème auquel font face les industries culturelles en traitant 8 millions de Français en délinquants et tous les autres en délinquants potentiels. Le débat sur la musique et l’internet révèle le clivage qui divise de plus en plus profondément les auteurs, les intermédiaires actuels et le public.[…]

Le jour où nous verrons des auteurs, des éditeurs, des sociétés d’auteurs, des industriels de l’électronique, des opérateurs de télécommunication, des consommateurs et des élus, discuter autour d’une table sur ces sujets-ci, plutôt que des vices et vertus du P2P et du DRM, nous saurons que la création française a de beaux jours devant elle, y compris sur le plan économique.« 

Lire l’article de Daniel Kaplan :

Musique, numérique, propriété et échange : 8 millions de délinquants ?

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !