La Nasa indique que les opérations pour faire partir la capsule spatiale Starliner vont débuter dans la soirée du 24 mai. Elle arrivera sur Terre dans la nuit du 25 au 26 mai, heure de Paris.

Le périple spatial du Starliner n’aura pas duré très longtemps. Alors qu’elle est arrimée à la Station spatiale internationale depuis le 20 mai, voilà que la capsule Starliner s’apprête déjà à rentrer. L’agence spatiale américaine a fait savoir que le vol de retour aura lieu le 25 mai 2022, avec les premières opérations débutant dès le 24 mai (heure de Paris).

On savait déjà depuis plusieurs jours que le séjour du Starliner serait relativement court — entre cinq et dix jours, indiquait la Nasa il y a peu. Le calendrier a ensuite été resserré à cinq jours, sans précision sur les raisons qui ont conduit Boeing — qui fabrique la capsule — et la Nasa à opter pour le délai minimal. Il ne manquait donc plus que le plan de vol du retour.

Starliner
La capsule Starliner arrime à l’ISS. // Source : Samantha Cristoforetti

Comment va rentrer la capsule Starliner

Ainsi, la fermeture de l’écoutille est prévue dès ce mardi 24 mai à 19h30 (heure de Paris). Viendra ensuite le désarrimage, annoncé le mercredi 25 mai à 20h36, suivi des manœuvres pour éloigner sans risque le Starliner de la Station spatiale internationale. Le 26 mai à 00h05 aura lieu la phase de désorbitage, pour rentrée dans l’atmosphère.

Le retour sur Terre se fera extrêmement rapidement, contrairement à l’aller, qui a pris presque 24 heures. L’atterrissage dans l’ouest des États-Unis est prévu pour 00h49, le 26 mai. La capsule doit finir sa course sur la terre ferme, freinée par des parachutes et avec un choc amorti par des airbags sous l’engin. Une conférence de presse suivra ensuite.

Il est à noter que la capsule ne rentrera pas les mains vides. Elle transportera près de 270 kg de cargaison, dont des réservoirs réutilisables du système de recharge en azote et en oxygène qui fournissent de l’air respirable aux membres de l’équipage de la station. La Nasa précise à ce sujet que ces engins seront rechargés puis renvoyés un jour sur l’ISS.