La fin du changement d'heure en Europe était censée avoir lieu en 2021. Mais pour l'instant, on ne peut pas affirmer que le dernier changement d'heure sera bien pour cette année.

Il faudra une nouvelle fois changer l’heure de son réveil ou de sa montre, si elle se règle manuellement, le week-end des 27 et 28 mars 2021. Dans la nuit du samedi au dimanche, la France passe à l’heure d’été : à 2 heures, il sera 3 heures. Nous allons avancer d’une heure, dans le contexte particulier de la pandémie de coronavirus et, dans certaines zones, d’un confinement.

Ce changement d’heure survient aussi dans un autre contexte particulier : l’abandon de cette mesure, qui était censé avoir lieu cette année, n’a toujours pas été décidé.

La réflexion autour de la fin du changement d’heure a été entamée par les institutions européennes en 2018. Aujourd’hui, la balle est dans le camp du Conseil de l’Union européenne (composé de ministres nationaux de chaque pays de l’union), qui n’a toujours pas donné sa position sur le sujet. Contactée par Numerama, l’institution a confirmé que le sujet n’était pas à l’agenda du conseil. Tant que ce n’est pas le cas, on poursuit avec le système actuel, c’est-à-dire que l’on continue à changer d’heure en mars (vers l’heure d’été) puis en octobre (vers l’heure d’hiver).

Petit historique du changement d’heure

Tout a commencé en février 2018, lorsque le Parlement européen a demandé à la Commission européenne de mener une enquête sur le changement d’heure, et d’éventuellement proposer une révision du système en place. Il faut savoir que depuis 1988, les dates de changement d’heure sont harmonisées à l’échelle de l’UE. Au cours de l’été, la Commission européenne a organisé une consultation publique et a reçu plus de 4,6 millions de réponses.

  • 84 % des répondants étaient pour la fin du changement d’heure,
  • 16 % étaient en faveur du système actuel.

En septembre, la Commission a présenté devant les députés une proposition visant à mettre fin au changement d’heure. Le texte mentionnait que chaque État devait préciser s’il souhaitait conserver l’heure d’été ou l’heure d’hiver. À la fin de l’année, la présidence du Conseil a estimé que la fin du changement d’heure ne pouvait pas avoir lieu en 2019, comme imaginée initialement.

Le calendrier n’était pas jugé réaliste et 2021 est apparu comme une échéance plus raisonnable pour laisser le temps aux États de se coordonner. En mars 2019, le Parlement européen a approuvé le projet de directive présenté par la Commission européenne. Les députés se sont aussi exprimés en faveur du report de date, dans l’idée de faire de 2021 la dernière année avec un changement d’heure saisonnier en Europe.

La fin du changement d’heure n’est toujours pas décidée. // Source : Pexels/Kindel Media (photo recadrée)

Depuis, la situation n’a guère évolué. Certes, la fin du changement d’heure a été abordée par les ministres des transports de l’UE en juin 2019, mais aucune décision n’a été prise. L’abandon de la mesure n’est pas à l’agenda du Conseil de l’UE.

Les Français veulent rester à l’heure d’été

Il apparaît pourtant assez clairement que la mesure est globalement contestée. Outre la consultation organisée par la Commission européenne en 2018, les Français ont été directement sollicités pour s’exprimer sur le sujet. Entre février et mars 2019, la commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale a organisé une consultation, qui a reçu plus de 2 millions de réponses. 83 % des participants se sont exprimés pour la fin du changement d’heure. Quant à l’heure qu’il faudrait conserver :

L’idée de mettre fin aux horaires changeants est donc majoritairement acceptée en France. Mais on ne peut pas affirmer, en l’état actuel, qu’en 2021 nous changerons bien d’heure pour la dernière fois (tant que le Conseil de l’UE ne s’est pas exprimé, en tout cas). La pandémie a probablement contribué à retarder les décisions sur ce thème, qui est de toute façon au cœur de débats animés au sein des institutions européennes.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo