Il était surnommé Ultima Thulé jusqu'à présent : le plus lointain objet exploré par l'humanité a officiellement été renommé Arrokoth. Son ancien surnom faisait l'objet d'une polémique : on lui a reproché d'être associé au nazisme.

Le plus lointain objet exploré par l’humanité ne doit plus être appelé Ultima Thulé mais Arrokoth. La Nasa a annoncé que l’objet céleste de la ceinture de Kuiper, identifié sous la dénomination « 2014 MU69 », était désormais officiellement renommé, dans un communiqué publié le 12 novembre 2019.

Le nom Arrokoth a été choisi car il s’agit d’un terme d’origine amérindienne, signifiant  « ciel » dans la langue de la tribu Powhatan, explique l’agence spatiale américaine. Ce que le communiqué ne précise pas, cependant, c’est que le surnom qui avait été choisi au départ pour désigner l’objet était controversé. Comme l’a relevé Le Monde, le nom Ultima Thulé était associé au vocabulaire nazi.

Une représentation d’Ultima Thulé et de la sonde New Horizons. // Source : NASA/JHUAPL/SwRI (photo modifiée)

D’où est venu le surnom Ultima Thulé ?

Arrokoth a été découvert le 26 juin 2014 à l’aide du télescope spatial Hubble. La sonde de la Nasa New Horizons, qui a été lancée en 2006 pour étudier Pluton et ses environs, a ensuite procédé à l’exploration de l’objet 2014 MU69. La Nasa indique que l’équipe de la mission a alors adopté le surnom Ultima Thulé pour désigner l’objet, en référence au nom donné à une île. La Nasa avait indiqué que 2014 MU69 devait encore être officiellement nommé par l’Union astronomique internationale.

L’objet céleste est devenu le plus lointain à avoir été exploré par l’humanité le 1er janvier 2019, lorsque la sonde New Horizons l’a frôlé. Arrokoth se trouve à environ 6,6 milliards de kilomètres de la Terre. L’objet céleste Ultima Thulé ressemble à une sorte de bonhomme de neige rouge, formé par deux sphères rapprochées.

Pourquoi ce surnom était controversé ?

Le surnom temporaire Ultima Thulé avait fait l’objet d’une controverse dès le mois de mars 2018. Un article publié dans Newsweek attirait alors l’attention sur une connotation particulière de ces mots. Ultima Thulé peut faire penser à la société Thulé, une société secrète dont les mythes racistes ont inspiré le nazisme. Ultima Thulé était présenté comme le lieu d’origine des « aryens ». L’expression a été utilisée par les précurseurs du parti nazi et est restée employée dans des milieux d’extrême droite. Lorsque la sonde New Horizons a réussi son approche de l’objet en janvier dernier, la controverse a été de nouveau évoquée, notamment sur Twitter.

La Nasa n’aborde pas le sujet

L’agence spatiale américaine n’évoque pas le sujet dans son annonce. « Le nom ‘Arrokoth’ reflète la source d’inspiration de regarder vers le ciel et de s’interroger au sujet des étoiles et des mondes au-delà du nôtre », a déclaré Alan Stern, astronome et responsable de la mission New Horizons, cité dans le communiqué de la Nasa. Il est simplement précisé que les représentants de la tribu Powhatan ont donné leur accord pour le choix du nom.

En étudiant Arrokoth, les scientifiques ont voulu en savoir davantage sur la formation des planètes. L’objet céleste pourrait peut-être aussi aider à mieux comprendre l’origine de la vie sur Terre. La composition de l’objet a étonné les chercheurs qui ont comparé sa formation à l’histoire du monstre de Frankenstein.

Partager sur les réseaux sociaux