La chaîne américaine Epix prévoit une série sur Apollo 8, l'occasion de revenir sur cette mission aussi importante qu'Apollo 11 et qui a pourtant moins marquée les mémoires.

Quelques jours après le cinquantenaire d’Apollo 11, la chaîne américaine Epix a annoncé la production d’une série sur la mission Apollo 8. Moins connue, elle n’en est pas moins importante dans l’histoire de la conquête spatiale. À l’époque, elle fut même très médiatisée.

La série sera adaptée de l’ouvrage Rocket Men : The Daring Odyssey of Apollo 8 and the Astronauts Who Made Man’s First Journey to the Moon de Robert Kurson. Comme le titre du livre l’indique, cette mission est la toute première à envoyer des humains vers la Lune, bien avant tout alunissage. Il n’y aurait jamais eu Apollo 11 sans Apollo 8, ce sont presque les deux faces d’une seule et même grande mission.

Apollo 8 a été lancé depuis une fusée Saturn V. // Source : Nasa

Les premiers hommes à quitter la Terre

Les astronautes Frank Borman, James Lovell et William Anders ont été les premiers hommes à quitter la Terre pour entrer véritablement dans l’espace. Même Youri Gagarine, quelques années auparavant, n’avait jamais quitté l’orbite terrestre.

C’est le 21 décembre 1968 que le décollage a eu lieu, depuis le lanceur lourd Saturn V, sans aucun encombre. Objectif : se mettre en orbite autour de la Lune pour dix tours, comme l’avait rêvé Jules Verne dans Autour de la Lune en 1870.

Après trois jours de trajet, le module de commande se met avec succès en orbite lunaire rasante, à une altitude de 110 km. «  La Lune est essentiellement grise, sans couleur, ressemble au plâtre ou à une espèce de sable de plage grisonnant », observe d’emblée James Lovell depuis le hublot.

En plus d’une caméra qui enregistrait tout du survol, William Anders en a profité pour prendre au moins 700 photographies de la surface lunaire sous toutes ses coutures. Le but était non seulement de repérer de futurs sites d’alunissages pour les missions habitées à venir, mais aussi de repartir avec les premières images de la face cachée de la Lune.

Un Noël spatial

Lors du neuvième survol, et alors que les États-Unis étaient en plein réveillon de Noël, une retransmission télévisée historique a eu lieu. En direct depuis l’orbite lunaire, le commandement Borman a présenté l’équipage et leurs impressions sur la Lune vue de si près.

Puis, ensuite, chaque astronaute a récité un passage de la Genèse. «  Et de la part de l’équipage Apollo 8, nous terminons en vous souhaitant bonne nuit, bonne chance, Joyeux Noël, et que Dieu vous bénisse tous sur cette bonne vieille Terre  », conclut Frank Borman.

Ce fut un Noël spatial jusqu’au bout, puisque la Nasa avait pris soin de glisser quelques cadeaux dans le module de commande : une véritable dinde farcie, des présents laissés par les familles de l’équipage et des petites bouteilles de brandy (qui n’ont évidemment jamais été bues à bord !).

Le « lever de Terre »

Depuis la module de commande, l’équipage a pu observer un « lever de Terre » (Earthrise). À l’image d’un lever de soleil, on peut voir la surface lunaire avec, plus haut, dans l’ombre, la Terre. Anders a immédiatement pris plusieurs photographies, qui sont restées historiques car ce sont les premières où l’on peut voir la planète bleue depuis l’espace lointain.

La photographie du « lever de Terre » a été prise le 24 décembre 1968. // Source : Nasa

« Nous avons fait tout ce chemin pour explorer la Lune, mais le plus important est que nous avons découvert la Terre », a déclaré Anders quelques jours après son retour sur Terre. Apollo 8 fait partie de ces premiers moments où l’humanité a pris davantage conscience de sa planète et de sa fragilité face à l’immensité cosmique.

Apollo 8 avait été particulièrement médiatisé en 1968 : en plus de la retransmission à la veille de Noël, d’autres émissions en direct ont eu lieu, dont une pour montrer la vie dans l’espace à bord du module de commande, comme une visite guidée. La Nasa voulait préparer le terrain auprès de l’opinion publique.

Quelques mois plus tard, le « petit pas pour l’Homme » de Neil Armstrong a en partie éclipsé Apollo 8 des mémoires. Mais ce voyage autour de la Lune reste l’une des grandes étapes jamais franchies : la toute première entrée de l’humanité dans l’espace lointain.

Crédit photo de la une : Nasa

Partager sur les réseaux sociaux