Des astronomes ont découvert une nouvelle exoplanète géante. Sa masse équivaut à au moins 13 fois celle de Jupiter. Cet astre se trouve dans un étonnant système solaire, dont les caractéristiques ont favorisé cette découverte.

Jupiter est la planète la plus grosse de notre système solaire : sa masse équivaut à 317,8 Terres. Multipliez encore cette quantité par 13 et vous aurez une idée de la masse d’une nouvelle exoplanète que vient de découvrir une équipe d’astronomes.

Le 22 mars 2019, ils ont présenté cet étonnant corps céleste dans la revue The Astronomical Journal. Cette exoplanète n’est pas seulement surprenante en raison de sa taille géante. Elle orbite également dans un système binaire, qui contient deux étoiles.

La planète géante et les deux étoiles. // Source : Leandro Almeida

La planète perturbe l’orbite de son étoile binaire

« C’est la première confirmation [de la présence] d’une exoplanète dans ce type de système », assure Leonardo Andrade de Almeida, astronome à l’université de São Paulo (Brésil) et co-auteur de l’étude, dans un communiqué. L’étoile binaire autour de laquelle l’exoplanète tourne porte le nom de « KIC 10544976 ». Elle se trouve dans la constellation du Cygne. Entre 2005 et 2017, ce système a été observé à l’aide de télescopes terrestres puis du télescope spatial Kepler, le détecteur d’exoplanètes envoyé dans l’espace par la Nasa.

Une étoile binaire à éclipses. // Source : Wikimedia/CC/Stanlekub

Comment les chercheurs ont-ils découvert cette exoplanète géante ? KIC 10544976 est une étoile binaire à éclipses. Dans ce système, deux étoiles orbitent autour d’un même centre de gravité : c’est la définition d’une étoile binaire. Une étoile binaire à éclipses existe lorsque, pour un observateur, les deux astres s’éclipsent mutuellement de façon régulière. Ce n’est pas la luminosité de l’une ou de l’autre étoile qui varie : c’est la luminosité perçue, lorsqu’elles s’obscurcissent.

Les scientifiques ont constaté des variations dans les éclipses de ce système : le temps nécessaire pour que l’une des étoiles éclipse l’autre n’était pas toujours identique. Or, on sait que cette situation peut dissimuler la présence d’une planète. Cette dernière peut provoquer des perturbations gravitationnelles sur l’orbite de l’étoile binaire.

D’après les chercheurs, la présence d’une exoplanète, dont la masse équivaut au minimum à 13,4 fois celle de Jupiter, peut expliquer les changements observés dans les éclipses de l’étoile binaire. L’ensemble du système serait composé d’une étoile binaire et d’une exoplanète géante. « De nouvelles mesures du temps d’éclipse sont essentielle pour confirmer notre solution » , concluent les scientifiques.

Partager sur les réseaux sociaux