Virgin Galactic a bouclé avec succès son cinquième test et a atteint une nouvelle altitude de presque 90 km.

C’est un débat qui anime les fans d’aérospatiale depuis décembre : Virgin Galactic a-t-il atteint l’espace lors de son quatrième vol d’essai ? Le vaisseau utilisé, le VSS Unity SpaceShipTwo, s’est élevé jusqu’à 250 000 pieds, soit un peu plus de 82,6 kilomètres d’altitude. Suffisant pour satisfaire les critères américains, mais pas ceux admis par le reste de la communauté internationale.

La hausse des températures planétaires n'est pas un phénomène homogène. // Source : Pxhere/CC0 Domaine public (photo recadrée)

La hausse des températures planétaires n'est pas un phénomène homogène.

Source : Pxhere/CC0 Domaine public (photo recadrée)

Divergences d’appréciation

Historiquement, l’armée de l’air américaine a fixé à 50 miles (soit environ 80 km) l’altitude à partir de laquelle un pilote peut être qualifié d’astronaute. Or, il existe aussi une convention qui considère que c’est à partir de 100 km que l’on entre dans l’espace (cette démarcation est baptisée ligne de Kármán). Il s’agit d’une délimitation arbitraire, tout comme l’est celle fixée par les USA.

Cette divergence d’appréciation, qui s’explique entre autres par le choix des unités de mesures (système impérial pour l’un, système international d’unités pour l’autre) et par la volonté de choisir une valeur facile à retenir (50 miles ou 100 km sont utilisables et mémorisables plus aisément que 62,1371 miles ou 80,4672 km), explique aujourd’hui les commentaires sur Virgin Galactic.

Ces discussions pourraient toutefois ne plus avoir grand sens au cours de l’année, car Virgin Galactic est justement en train de procéder à de nouveaux essais en vol à des altitudes de plus en plus hautes. Autrement dit, l’entreprise aérospatiale du milliardaire britannique Richard Branson devrait prochainement dépasser la barre des 100 km d’altitude et ainsi mettre fin une bonne fois pour toutes au débat.

VSS Unity & WhiteKnightTwo

Décollage pour le cinquième essai en vol.

Source : Virgin Galactic

Seuil des 90 km d’altitude

Il y en a justement eu un le 22 février 2019, au-dessus de la partie californienne du désert des Mojaves. Cette fois, c’est le cap des 295 000 pieds qui a été passé, soit environ 89,9 km d’altitude. Il ne reste donc plus grand-chose à Virgin Galactic pour passer cette barre symbolique. Peut-être que le grand jour aura lieu lors du sixième ou du septième vol, que l’on attend pour les prochains mois.

Au passage, le VSS Unity SpaceShipTwo a connu une pointe de vitesse à Mach 3,04, soit 3 753,792 km/h (ou un peu plus d’un kilomètre par seconde). La société fait remarquer que son vaisseau ne s’était jamais déplacé aussi vite. Trois personnes étaient à bord : le pilote Dave Mackay, le copilote Michael Masucci, et l’instructrice en chef des astronautes Beth Moses.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !