L'une des recommandations de l'ANSES, qui a remis un rapport consacré aux effets des ondes sur la santé, est d'encadrer plus fortement l'usage du mobile chez les enfants. Interrogée à ce sujet, la ministre de la santé dit vouloir "tirer toutes les conséquences" de ce rapport mais reste très évasive sur une éventuelle interdiction pour les enfants de moins de six ans.

Suite au rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) consacré aux effets des ondes électromagnétiques sur l'Homme, la ministre de la santé Marisol Touraine a été invitée ce mercredi par France Info pour discuter d'une éventuelle interdiction du téléphone portable chez les enfants de moins de six ans.

Dans ses recommandations, l'ANSES suggère de "limiter les expositions de la population aux radiofréquences […] notamment pour les enfants", même si l'effet des ondes sur la santé n'est pas avéré. L'ANSES invite donc les parents à pousser leur progéniture à avoir un "usage modéré" du mobile, à privilégier le kit main-libre et à opter pour les mobiles ayant un faible DAS. Mais quid de l'interdiction sous un certain âge ?

Interrogée sur une éventuelle interdiction pour les enfants de moins de six ans, comme le prévoit la loi du 12 juillet 2010, Marisol Touraine estime que cette éventualité "reste posée". Mais relancée à plusieurs reprises par le journaliste, la ministre est restée très prudente, se contentant d'affirmer que le gouvernement allait "tirer toutes les conséquences" de ce rapport et mettre l'accent sur l'information et l'accompagnement.

Avant Marisol Touraine, la question d'un âge minimum pour avoir le droit d'utiliser un téléphone portable s'est posée à plusieurs reprises. Faut-il l'interdire pour les jeunes avant le lycée ? Avant le collège ? Plus tôt encore ? Il y a cinq ans, Roselyne Bachelot, alors ministre de la santé, déconseillait l'usage du portable chez les enfants, sans pour autant souhaiter une interdiction, qui ne serait "pas pertinente".

Dans cette affaire, il y a aussi l'attitude des parents. Ces derniers peuvent-ils s'opposer longuement aux sollicitations des enfants à mesure qu'ils grandissent et qu'ils voient leurs copains et copines commencer à avoir un mobile ? La transition s'effectue souvent au collège. Par ailleurs, il y a aussi le fait que les parents veulent équiper leurs enfants d'un portable pour pouvoir les joindre à tout moment.

Source : Numerama

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !