Alors que les premiers vols vers l’espace pour touristes organisés par Virgin Galactic devaient avoir lieu à la fin de l’année 2022, l’entreprise a finalement annoncé avoir du retard. Les premiers vols sont retardés d’au moins six mois.

Encore du retard pour Virgin Galactic. Alors que l’entreprise créée en 2004 avait initialement prévu d’organiser ses premiers vols touristiques dans l’espace en 2010, elle avait finalement, après plus de 10 ans de retard, déclaré que les premières rotations auraient lieu à la fin de l’année 2022. Cela ne sera finalement pas le cas. Virgin Galatic a annoncé que les vols devraient finalement décoller au deuxième trimestre 2023.

L’annonce a été plutôt discrète : l’information était cachée dans les résultats financiers de Virgin Galatic, publiés le 4 août 2022, à la toute fin du document. L’explication tient en une seule phrase : « le début du service commercial est attendu pour le deuxième trimestre 2023, à cause de retards dans le programme d’amélioration du vaisseau mère ».

Second_Spaceflight_Feather
Une navette de Virgin Galactic // Source : Virgin Galactic

Virgin Galactic prend du retard par rapport à Blue Origin

Le « vaisseau mère », comme l’appelle Virgin Galactic, est l’une des composantes les plus essentielles des vols dans l’espace que l’entreprise propose. Ce vaisseau a pour mission d’amener la navette, dans laquelle les touristes seront, jusqu’à une certaine altitude, avant de la larguer et qu’elle ne commence son ascension dans l’espace. Si le vaisseau mère ne va pas lui-même jusque dans l’espace, il joue donc un rôle très important.

Le programme d’amélioration du vaisseau mère, que Virgin Galactic a commencé cet été, doit permettre d’augmenter la cadence des vols. Dans ses résultats financiers, l’entreprise a également précisé qu’elle avait demandé à Boeing de construire deux autres vaisseaux mères, qui devraient chacun pouvoir assurer plus de 200 vols par an. Ils ne sont cependant pas attendus avant 2025 — et ils n’aident donc pas vraiment la situation de Virgin Galactic.

L’année dernière, en juillet 2021, Richard Branson, le milliardaire et propriétaire de Virgin Galactic effectuait avec succès un premier vol, jusqu’à l’orée de l’espace, battant ainsi son rival Jeff Bezos de quelques jours. Mais alors que Virgin Galactic semblait avoir une longueur d’avance dans la course entre les deux milliardaires, l’entreprise a pris du retard. Quant à Blue Origin, l’entreprise de Jeff Bezos, elle vient de lancer dans l’espace son 6e équipage touristique.