Sony a déposé un brevet centré sur une technologie qui permettrait de jouer à la PlayStation avec des objets de la vie courante, y compris des fruits et des légumes. On y voit un moyen ambitieux de soutenir le positionnement sur la réalité virtuelle.

Sony songe à un futur où on pourrait utiliser une banane pour jouer aux jeux vidéo. C’est en tout cas la technologie qui est expliquée dans un brevet repéré par Games Industry dans un article publié le 2 mars. L’idée serait de se servir d’objets de la vie de tous les jours pour les transformer en manettes de jeu. Et la firme nippone se sert volontairement de la banane pour illustrer des cas concrets.

« Il serait bénéfique de permettre à un utilisateur de faire appel à un simple objet non électronique et financièrement peu coûteux en guise de manette de jeu », peut-on lire dans le document. Il est difficile de ne pas y voir le prolongement logique de la stratégie de Sony, qui mise sur la réalité virtuelle et vient tout juste d’annoncer un deuxième casque qui sera compatible avec la PlayStation 5. En parallèle, Sony travaillerait sur la reconnaissance plus poussée des doigts. Toutefois, il faut garder à l’esprit qu’un brevet ne devient pas toujours un produit commercialisé.

PlayStation VR // Source : Sony

Sony aimerait qu’on puisse jouer avec n’importe quoi

Le concept de Sony fonctionnerait avec n’importe quel « objet passif non lumineux » — on peut donc envisager autre chose que la banane mentionnée. Cette caractéristique est primordiale dans le sens où la technologie imaginée par les ingénieurs s’appuierait sur un système de tracking, avec détection de la position, des contours, mais, aussi, de la position des doigts sur l’objet employé. Il pourrait même y avoir des jeux qui demanderaient explicitement quel objet il faudrait utiliser pour profiter au mieux de l’expérience (exemple : un stylo pour une application basée sur l’écriture ou le dessin). De cette manière, le gain immersif serait certain.

La forme d’une banane peut s’avérer pertinente pour devenir, le temps d’une session, le manche d’un avion. Combinez-en deux et vous pouvez improviser un volant sans problème afin de prendre la piste. Les possibilités sont nombreuses, sachant que l’idée est d’aller un peu plus loin que la reconnaissance de mouvements. Sur les images d’illustration, on peut voir des boutons virtuels apparaître sur la banane, suggérant qu’une caméra pourrait capter un appui réalisé avec le doigt et le transposer dans le jeu. Comme on peut le constater, ce projet ne nécessite pas qu’un simple objet pour fonctionner, mais plusieurs dispositifs capables d’étendre virtuellement sa fonction.

Jouer à la PlayStation avec une banane // Source : Sony

Finalement, il est intéressant de voir que Sony peut tout à la fois lancer la manette la plus technologique du marché (la DualSense, bardée de fonctionnalités que l’on ne trouve pas ailleurs) et réfléchir à une manière d’affranchir les barrières (l’utilisation d’un objet que l’on trouve partout chez soi). Cela pourrait donner des idées à celles et ceux qui adorent finir des jeux difficiles avec des manettes atypiques, dans le sillage de ce féru d’Hades l’ayant terminé avec des morceaux de grenade.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo