Il y a sur Twitch une ribambelle de chaînes qui n'ont aucun public. Un outil permet de les dénicher.

Twitch a ses stars, qui accueillent chaque jour sur leur chaîne des milliers d’internautes, mais aussi des cohortes d’anonymes, qui essaient de se forger une communauté sur la plateforme. En la matière, Internet est parfois cruel : si quelques-uns finissent par percer, bien d’autres sont voués à voir leur compteur de vues rester à zéro, avec parfois un ou deux visiteurs passant par mégarde dans le coin.

Des chaînes désertes qui n’attendent que vous

Il existe néanmoins des outils qui permettent d’explorer les tréfonds de Twitch, là où les chaînes n’ont absolument aucun spectateur. C’est le cas de Nobody.live : comme son nom l’indique, ce service déniche des joueurs et des joueuses qui diffusent des parties de jeux vidéo à littéralement personne, mais qui continuent patiemment à se connecter chaque jour ou presque dans l’espoir d’avoir un public.

Si vous voulez sortir des sentiers battus du « Twitch game », Nobody.live peut s’avérer un bon moyen de découvrir autre chose. Une mise en garde toutefois : peut-être trouverez-vous une pépite au fil de vos pérégrinations numériques. Mais dans notre cas, on a souvent fait face à des chaînes anglophones, qui plus est ne bénéficiant d’aucune animation de la part du streameur ou de la streameuse.

Il ne faut pas forcément leur en tenir rigueur : après tout, ça peut-être un tantinet lassant de parler dans le vide lorsque personne n’écoute. Et rien ne vous interdit de briser la glace pour voir s’il y a une réaction, en écrivant quelque chose dans le tchat. Ce n’est pas le cas de toutes les chaînes, évidemment : parfois un monologue est déjà en cours, et il suffit de prendre le train en marche.

Twitch Nobody

Seul regret de l’outil : on ne tombe que sur des chaînes anglophones, qui sont majoritaires sur la plateforme. Sans doute pourrait-on afficher une chaîne française à force de faire dérouler les propositions, mais force est de constater qu’après avoir zappé sur quelques dizaines de streams, nous avons fait chou blanc en la matière. On dira que le tirage nous aura été favorable dans la sélection des chaînes.

On peut regretter que l’interface de Twitch ne mette pas plus en avant des chaînes de plus petite envergure, car celles qui apparaissent sur la page d’accueil ont souvent déjà des communautés bien en place : Domingo, qui compte 12 000 spectateurs à l’heure où nous écrivons ces lignes, Maghla, qui en a 3 000, ou encore Lapi, Ponce, Jiraya, Zerator ou Alphacast, qui en aussi quelques milliers.

Certes, en parcourant la page d’accueil ainsi que les grandes rubriques du site, on finit par tomber sur des chaînes plus modestes, mais jamais sur des salles de diffusion désertes. En tout cas, nous ne les avons pas décelées, y compris en regardant du côté des catégories « jeux », « IRL », « musique » et « esport ». Il faudrait creuser beaucoup plus profondément sur Twitch, ce qu’on suppose que peu font.

Pourtant, il y a un vivier considérable : selon le site Sully Gnome, il existe plus de 7 millions de chaînes avec moins de 5 téléspectateurs en moyenne, selon des statistiques agrégées pour les trois derniers mois. Ces chaînes constituent de très loin le plus grand contingent sur la plateforme américaine. Dès le prochain palier, composé de 6 à 10 spectateurs, la chute est brutale : il n’y a plus que 300 000 chaînes. Et ainsi de suite.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo