Une revisite du principe du blackjack sur fond de guerre d’espions. C’est Kompromat, notre jeu de société de la semaine, parfait pour occuper vos soirées confinées à deux.

Des informations compromettantes sont en circulation, et les deux meilleurs agents secrets sont envoyés sur le terrain pour les intercepter. Saurez-vous mener à bien vos missions, sans trop vous exposer pour ne pas casser votre couverture ?

Quatre cartes mission, parmi une trentaine, sont placées entre les deux joueurs. Chacun dispose d’un paquet de cartes d’équipement numérotées, identiques. À son tour, on pioche la première carte de son paquet et on la pose visible en face d’une mission. On peut en ajouter d’autres, mais face cachée.

Le but est d’approcher, sans dépasser, un total de 21, comme au blackjack. Le joueur peut bien évidemment décider de s’arrêter quand il le souhaite, puis c’est au tour de son adversaire. Il est toutefois interdit d’ajouter des cartes à une précédente mission, et on ne peut pas non plus regarder celles posées auparavant.

Kompromat
Source : Helvetiq

Quand les deux joueurs ont joué des cartes en face des quatre missions, on les relève. Le joueur ayant le plus grand total, sans dépasser 21, remporte la mission. La plupart rapportent des points de victoire pour la fin de partie. Certains sont des gadgets d’agent secret : ils ne rapportent qu’un point de victoire, mais bénéficient d’un effet spécial, souvent très impactant, à usage unique.

Certaines missions de contre-espionnage rapportent également des jetons de notoriété. Chacun d’eux vaut un point de victoire, mais gare à vous si vous vous exposez de trop : si un joueur atteint neuf jetons de notoriété, il perd immédiatement la partie.

Celle-ci s’arrête quand tout le paquet de missions a été résolu. Le joueur cumulant le plus de points de victoire l’emporte.

Pourquoi jouer à Kompromat ?

Kompromat fait partie de la gamme « After dinner games » de l’éditeur, très justement nommée. Le jeu est simple, sans prise de tête, mais pas simpliste. Il demande un peu de réflexion, saupoudrée de hasard, et plusieurs mécaniques sont à l’œuvre.

Kompromat
Source : Helvetiq

Celle du blackjack, en premier lieu, évidemment. Kompromat est une revisite de ce jeu, sans risque d’y laisse ses plumes comme au casino. Toute l’originalité vient de la numérotation des cartes : de 2 à 10, avec trois 7, deux cartes valant 1 ou 11, au choix du joueur, et une carte 0,5 pour briser les égalités. On retrouve bien sûr la prise de risque typique du jeu originel : on a toujours envie de piocher une nouvelle carte, pour s’approcher du score parfait. Au risque de tout perdre.

La mémoire est aussi mise à contribution, puisqu’il est interdit de regarder la valeur des cartes déjà posées. À vous de bien jauger les possibilités restantes et de miser sur les bonnes missions. Le choix de se battre pour l’une ou l’autre, et d’en laisser certaines à l’adversaire, sont le cœur du jeu. Vaut-il mieux miser sur les grosses missions ou sur les gadgets, aux effets souvent décisifs ? Attention également à vos jetons de notoriété. Même s’ils ajoutent des points, au neuvième c’est la défaite immédiate. En cumuler trop en début de partie vous empêchera de prendre des risques par la suite pour revenir au score.

Un jeu simple mais pas simpliste

Le matériel, bien que simplement composé de cartes et de quelques jetons, propose un design et des illustrations originales, très particulières, mais en parfaite adéquation avec le thème. La boîte est toute petite, facile à ranger et à emporter partout.

Krompromat réussit à revisiter une mécanique éprouvée, connue et facile à comprendre, tout en proposant un jeu stratégique, avec une juste dose de hasard. Le suspens et la tension sont bien présents, puisque le dénouement se joue souvent jusque dans les dernières missions, grâce aux gadgets qui peuvent retourner une situation. Un chouette jeu dans une jolie petite boîte, qui donne envie de découvrir les autres titres de la collection.

  • Kompromat est un jeu d’Adam Porter et Rob Fisher
  • Illustré par Felix Kindelán
  • Édité par Helvetiq
  • Pour 2 joueurs à partir de 8 ans
  • Pour des parties d’environ 20 minutes
  • Au prix de 14,90 € chez Philibert

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo