Un moddeur a recréé des portions de Super Mario Odyssey, l'excellent jeu de la Switch, dans Super Mario 64.

Nintendo déteste que l’on s’amuse avec sa propriété intellectuelle. Mais, paradoxalement, la version émulée de Super Mario 64 est une mine d’or pour les modders qui adorent utiliser ce jeu pour pousser toujours plus loin les limites de la créativité. Et malgré l’intransigeance de Nintendo, Kaze Emanuar a encore frappé. Le 18 avril, il a partagé une vidéo d’un mod Super Mario Odyssey dans Super Mario 64 (on peut le télécharger à cette adresse).

Le créateur, qui réunit quand même plus de 100 000 abonnés sur YouTube et a déjà partagé ses projets par le passé, s’est donc amusé à recréer des portions de Super Mario Odyssey — l’un des meilleurs jeux de la Switch — avec le moteur 3D de Super Mario 64. Cela offre un autre regard sur le jeu de plateforme, avec beaucoup d’éléments que les joueurs reconnaîtront.

Il recrée Super Mario Odyssey dans Super Mario 64

Comme Super Mario Odyssey, Super Mario Odyssey 64 introduit bien évidemment la casquette Cappy, couvre-chef vivant qui aide Mario à interagir avec l’environnement. Ce personnage peut par exemple prendre le contrôle des ennemis croisés sur la route du plombier, un pouvoir indispensable pour avancer dans les niveaux et surmonter tous les obstacles posés par les décors. Celles et ceux qui ont joué à Super Mario Odyssey ne seront pas dépaysés.

Super Mario Odyssey 64 // Source : Kaze Emanuar

Dans sa description, Kaze Emanuar précise que l’objectif est d’attraper 80 lunes en tout. On est loin des 880 de Super Mario Odyssey mais cela reste un chiffre très important pour un projet personnel. Il s’agit en tout cas d’un bel hommage à l’exclusivité Switch — même si Nintendo ne l’entend pas de cette oreille.

Dans les autres faits d’arme de Kaze Emanuar, on peut rappeler le mode multijoueur en ligne — contre lequel Nintendo est parti en guerre très vite. Il s’était illustré ensuite avec une option permettant de jouer à Super Mario 64 en vue à la première personne (il faut avoir le cœur bien accroché pour profiter des images, néanmoins). Avec une imagination si foisonnante, on peut s’attendre à ce que d’autres créations du genre atterrissent sur sa chaîne YouTube dans les mois à venir.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo