Partez en Inde pour explorer un temple oublié, tout juste découvert, et mettre à jour les trésors qu’il renferme. Mais gare à la malédiction. Bienvenue dans Nagaraja, notre jeu de société de la semaine.

Deux temples jumeaux, voués à des divinités oubliées, viennent d’être découverts en Inde. Qui de vous ou de votre adversaire y dénichera les plus belles reliques antiques qu’ils renferment ? Mais attention à la malédiction qui règne en ces lieux.

Chacun des deux joueurs a un petit plateau devant lui, de trois cases sur trois, représentant le temple qu’il va explorer. Tout autour sont disposées, faces cachées, neuf reliques, clés de la victoire. Une salle, comportant chemins et bifurcations, est mise aux enchères à chaque tour.

Nagaraja
Une partie en cours : le joueur du haut a déjà dévoilé deux reliques maudites, attention // Source : Hurrican

Simultanément, les deux adversaires dévoilent des cartes de leurs mains. Ces dernières représentent le nombre et le type de dés qu’ils lanceront ensuite, pour obtenir la plus grande somme et ainsi remporter la tuile.

Le gagnant la place sur une case vide de son plateau, et si un chemin continu est tracé entre l’entrée du temple et une relique, il retourne cette dernière. Toutes rapportent de 3 à 5 points de victoire, le but du jeu étant d’accumuler 25 pour gagner. Trois d’entre elles rapportent même 6 points, mais elles sont maudites : si par malheur vous retournez les trois, vous perdez immédiatement la partie.

Nagaraja
Des dés de forme originale // Source : Hurrican

Certaines faces des dés représentent des nagas, qu’on dépense pour utiliser le pouvoir spécial des cartes. C’est leur deuxième utilisation possible : soit elles indiquent quels dés lancer, soit elles octroient un effet. Et ces derniers sont, bien évidemment, toujours très intéressants, même si parfois situationnels. Déplacer ou changer l’orientation d’une tuile, retirer des dés à l’adversaire, piocher des cartes, regarder secrètement la valeur d’une relique encore retournée, etc.

Nagaraja
Une relique maudite // Source : Hurrican

Le joueur remportant la tuile la place dans son temple, mais son adversaire n’est pas perdant pour autant, puisqu’il pioche trois nouvelles cartes, les consulte, en conserve deux et donne l’autre à son adversaire. Un bel avantage pour la suite du jeu.

Les tours s’enchaînent de la sorte : miser des cartes pour lancer des dés, essayer de récupérer des tuiles à placer dans son temple, pour retourner des reliques jusqu’à obtenir 25 points de victoire, ou que l’adversaire dévoile sa troisième relique maudite, synonyme de défaite pour lui.

Pourquoi c’est bien

Nagaraja est un gros coup de cœur, et nous ne l’avons découvert que trop tard malheureusement, car il aurait largement mérité sa place dans notre sélection des meilleurs jeux pour deux joueurs. C’est bien simple, nous ne lui avons trouvé aucun défaut.

Nagaraja
Source : Hurrican

Les règles tout d’abord, vraiment simples, mais absolument pas simplistes, avec des parties courtes, mais stratégiques. Le jeu plaira tout autant aux joueurs occasionnels qu’aux plus expérimentés. Seule la première partie sera entrecoupée de quelques allers-retours dans les règles pour comprendre les effets des cartes. Mais cela ne sera plus nécessaire dès la suivante, l’iconographie étant facilement compréhensible.

Un jeu sans aucun défaut

Le matériel ensuite, de très bonne facture, et très plaisant à manipuler. Les illustrations sont magnifiques, parfaitement dans le thème. Et la forme très originale des dés ajoute encore au plaisir de jouer.

Nagaraja
Un exemple de carte : les types de dés à lancer en haut, l’action en bas // Source : Hurrican

Nagaraja est un jeu de course (aux points), de gestion de ses cartes en main, et de bluff. Il faut apprendre à gérer sa main de cartes, trouver le bon équilibre entre les utiliser pour lancer plus de dés, ou les garder pour leur pouvoir. Surtout, ses parties sont rapides et tendues, sans aucun temps mort, et souvent sujettes à des retournements de situation, grâce notamment à ses deux conditions de victoire presque antinomiques. Rien de plus plaisant que de dévoiler la troisième relique maudite de l’adversaire grâce aux pouvoirs des cartes.

Le hasard est bien évidemment présent, entre la pioche des cartes, le résultat des dés et les reliques placées faces cachées, mais il n’est pas prépondérant. Et sauf à souffrir d’une énorme poisse, seul un mauvais perdant s’en servirait comme excuse pour expliquer sa défaite.

Nagaraja est un régal de jeu à deux. Il allie tactique, prise de risque, et un peu de bluff. Comme les temples dans le jeu, cette boite renferme un petit trésor à découvrir absolument, tel un Indiana Jones de salon.

  • Nagaraja est un jeu de Bruno Cathala et Théo Rivière
  • Illustré par Vincent Dutrait
  • Édité par Hurrican
  • Pour 2 joueurs à partir de 9 ans
  • Pour des parties d’environ 30 minutes
  • Au prix de 26,90 € chez Philibert

Certains liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. Les liens affiliés dans les articles n’ont aucun impact sur les choix éditoriaux de la rédaction de Numerama et l’angle des articles. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux