Vous voulez découvrir de nouvelles chaînes sur YouTube ? Chaque mois, Numerama en retient cinq. Pour février, nous vous suggérons des chaînes sur la justice, sur le basket, l'automobile, l'illustration, l'antiterrorisme et la science.

Les tendances étant toujours occupées par les mêmes chaînes et les algorithmes de YouTube n’aidant pas toujours d’un grand secours pour découvrir des contenus plus variés, vous pouvez avoir le sentiment de tourner en rond sur la plateforme. C’est pourquoi nous pensons qu’il peut être bénéfique de tenir une rubrique mensuelle dans laquelle nous vous proposons une sélection de cinq chaînes à suivre.

Bien sûr, tout ceci est subjectif, car les lauréats sont retenus au gré de nos découvertes et de nos préférences. Pour autant, pas question de sélectionner tout et n’importe quoi. Nous ne gardons que les contenus qui se  démarquent tant sur le fond que sur la forme — un minimum de qualité dans le contenu et le format est recherché. C’est aussi une façon de faire le tri parmi les centaines de milliers de chaînes qui existent.

Au passage, si vous ne connaissez pas encore la chaîne YouTube de Numerama, c’est le moment de la suivre : on nous souffle qu’elle est excellente. Si vous cherchez des essais de choses qui roulent (sans faire de bruit), c’est sur la chaîne Vroom.

Marc Trévidic

Les affaires de lutte contre le terrorisme l’ont mis sur le devant de la scène médiatique. Désormais président de chambre à la cour d’appel de Versailles, le magistrat Marc Trévidic est aussi à ses heures perdues un vidéaste sur YouTube. Sa chaîne, encore bien jeune (elle n’a que deux mois d’existence), ne compte pour l’heure qu’une quelques vidéos, mais qui éclairent déjà sur plusieurs aspects de la justice.

Déformation professionnelle oblige, Marc Trévidic a naturellement orienté ses premiers contenus sur la matière pénale qui l’a occupée pendant de nombreuses années. On n’y trouve par exemple une vidéo dédiée à la définition du terrorisme, la lutte judiciaire contre ce phénomène ou encore l’indépendance des magistrats dans ce domaine. Sa vidéo la plus récente contre… le secret défense.

Vilebrequin, la mécanique accessible

Vous ne vous intéressez pas vraiment à l’automobile ? Vous avez des vertiges dès qu’il faut faire les niveaux d’huile ? Les sigles TDCI, GTI et autres ST ne sont que du charabia pour vous ? Et pourtant, la chaîne de Vilebrequin pourrait quand même vous plaire. Certes, on y essaie des voitures, on décrypte des notions de mécanique et on y présente des guides d’achat, mais d’une façon divertissante.

C’est d’ailleurs là que réside le tour de force de Vilebrequin, grâce à un bon travail d’écriture et de mise en scène des deux protagonistes. Même sans être un fada de voiture, on se plait à suivre leurs vidéos, même s’il est vrai qu’ils savent aussi aguicher le public. On pense par exemple à cette séquence où ils tentent de prendre un dos d’âne à… 130 km/h. Le tout, évidemment, dans des conditions de sécurité adaptées.

The Ball Never Lies

Chaque vidéo retrace l’histoire d’un joueur de la NBA, fournie d’anecdotes et d’images de ses exploits. De quelques minutes au début de la série, les documentaires les plus récents de la chaîne s’étendent sur 30 minutes. Parfait pour les fans de basketball comme pour le grand public. Parmi les stars qui vous parleront peut-être, on trouve Magic Johnson, Larry Bird, Tony Parker, Denis Rodman et un certain Michael Jordan.

Aucune vidéo dédiée à Kobe Bryant n’est proposée sur la chaîne, malgré son décès qui a eu lieu fin janvier 2020. L’ancienne gloire des Lakers de Los Angeles, bien connu pour son duo avec Shaquille O’Neal, aura néanmoins droit à sa propre séquence, même si la chaîne de The Ball Never Lies ne semble guère active depuis environ un an. En effet, les deux créateurs de la chaîne ont dit qu’ils se lançaient dans l’écriture.

L’Esprit sorcier

Celles et ceux nés dans les années 80 et 90 se rappellent sans doute avec tendresse de l’émission C’est pas sorcier, diffusée sur France 3 pendant plus de vingt ans et animée par Fred (Courant) et Jamy (Gourmaud). L’un allait sur le terrain, l’autre se chargeait de la théorie, afin d’éclairer le jeune public sur des phénomènes naturels, à travers la science, et sur des sujets de société.

Aujourd’hui, C’est pas sorcier a cédé sa place à L’Esprit sorcier, un concept similaire, mais décliné pour le web. Fred est désormais seul aux manettes, mais avec toujours la même ambition : proposer un programme audiovisuel pour la jeunesse dédié à la vulgarisation scientifique. Né en 2015 grâce à un financement participatif, le programme est toujours actif cinq ans plus tard et compte des dizaines de vidéos.

Marie Spénale

Tout le monde a un jour griffonné sur un coin de feuille un petit dessin. Mais rares sont celles et ceux qui ont assez de talent pour en faire leur métier. Marie Spénale est de cette deuxième catégorie. Illustratrice et autrice de bandes dessinées, elle anime une chaîne sur YouTube qui lui permet de partager son quotidien, raconter son parcours et ses études, et présenter les outils qu’elle utilise ainsi que son atelier de travail.

Active depuis 2017, la chaîne propose divers contenus, comme un guide pour choisir sa tablette graphique, une foire aux questions sur les écoles d’art, un tutoriel pour faire une bande dessinée ou encore des trucs et astuces sur la manière de dessiner un personnage. La chaîne propose aussi des « speed drawings », qui des vidéos qui montrent la création d’un dessin en accéléré, ainsi que bien d’autres contenus.

Crédit photo de la une : Marie Spénale

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo