StarzPlay a lancé son service de streaming vidéo par abonnement en France : l'app est disponible sur iOS et Android. Avec quel catalogue ?

StarzPlay vient de déployer son application de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) en France, lundi 25 novembre 2019, a-t-on appris dans un communiqué de presse de la chaîne américaine. L’app peut être téléchargée sur iOS (App Store) et Android (Google Play Store).

Starz est une chaîne américaine du câble, qui est payante, au même titre que des concurrentes comme HBO ou Showtime. Son service de vidéo en streaming par abonnement était jusqu’ici disponible en OTT aux États-Unis, et dans quelques autres pays via des plateformes comme Amazon Channels, Orange (Espagne) ou Vodafone (UK), rappelle Variety.

Captures d’écran StarzPlay // Source : Numerama

Le service de SVOD StarzPlay a aussi été lancé ce 25 novembre dans quelques pays comme le Royaume-Uni, en Allemagne, au Mexique et au Brésil, et devrait être encore étendu en 2020.

Numerama a testé l’application iOS en France : bien qu’il y ait un mois gratuit d’utilisation, il est nécessaire de s’abonner immédiatement si on veut avoir accès à la plateforme. L’abonnement coûte 4,99 euros par mois, et l’app nous prévient que nous serons débités automatiquement à la fin du mois d’essai offert.

Le très petit catalogue de Starz Play en France

Contrairement à ce qui est mis en avant dans la bande-annonce de lancement de StarzPlay, plusieurs séries phares acquises par l’entreprise ne sont pas disponibles dans le catalogue français, comme la très bonne Killing Eve ou la nouvelle Pennyworth, qui est toutefois disponible dans d’autres pays comme l’Allemagne. En cause ; les aléas des négociations des droits de diffusion, qui obligent malheureusement les contenus à des va-et-vient réguliers entre les diffuseurs. En France, les deux saisons de Killing Eve sont sur Canal+ séries.

Qu’y a-t-il donc sur StarzPlay en France ? En trois mots : peu de programmes. Nous avons dénombré à ce jour, le 25 novembre 2019, 169 films et séries. Dans les grandes lignes, ils se répartissent ainsi :

  • Une vingtaine de classiques (Un jour sans fin, American Psycho, Carrie, Dirty Dancing, La Ligne verte, Men in Black, Requiem for a Dream, Psychose, Shakespeare in Love) ;
  • Des (bonnes) séries originales de la chaîne Starz (Boss, Nashville, Black Sails, Dublin Murders, Mr Mercedes, Vida, Party Down, etc) :
  • Des films un peu moins classiques et un peu moins bons (Vendetta, Hide and Seek, Leprechaun 2 et 3, Amour et Amnésie, etc).

Au total, il y a quasiment autant de programmes que sur Canal+ séries (6,99 euros par mois), mais l’offre française est bien au-dessus en terme de qualité et de volume en nombre d’heures (car elle a beaucoup plus de séries, donc de saisons, donc d’épisodes). Or StarzPlay fait payer quasiment le même prix par mois. Dans les catégories mises en avant par l’application, on voit d’ailleurs que le film Men In Black illustre à lui seul trois catégories (action, comédie et dernière chance).

L’interface StarzPlay // Source : Capture d’écran Numerama

Que vaut l’application ?

À première vue, l’application semble bonne. L’interface est élégante (le fond sombre est toujours appréciable), fluide et la navigation naturelle : on scrolle de haut en bas pour faire défiler les contenus, et de droite à gauche dans les « bandeaux » de catégorie. Mais à l’utilisation, elle accumule certains défauts.

Déjà, les filtres (onglet « parcourir ») sont inefficaces : on est censés pouvoir techniquement sélectionner uniquement les films ou les séries, ainsi que leur décennie de sortie et leur durée, mais nous avons constaté qu’ils ne fonctionnent pas du tout pour l’instant.

De plus, nous avons remarqué l’existence d’un bug d’affichage qui revient à chaque fois qu’on lance un programme et qu’on revient en arrière : la barre « Accueil » reste au premier plan alors qu’elle devrait normalement avoir disparu. Heureusement, elle ne reste pas visible quand on regarde un film ou une série.

Le bug d’affichage dans StarzPlay // Source : Numerama

Du côté des langues, les films et séries sont le plus souvent visionnables en anglais ou français, avec des sous-titres français (parfois plus rarement en anglais). Ce peu d’option n’est pas sans rappeler le service Amazon Prime Video, qui manque souvent de possibilités de changement de langues — ce qui est paradoxal, vu que les contenus sont doublés dans la langue d’autres pays où le service est disponible. Ainsi les Allemands peuvent-ils visionner la série Boss en allemand et anglais sur StarzPlay, mais les Français ne peuvent la visionner qu’en français et anglais.

Partager sur les réseaux sociaux