Ubisoft a lancé son sondage concernant Ghost Recon Breakpoint, susceptible de recevoir un grand nombre de mises à jour dans les semaines et mois à venir.

Ubisoft est bien décidé à rectifier le tir avec Ghost Recon Breakpoint, épinglé par la presse et raté au point de plomber les comptes de l’éditeur français. Peu après le lancement, les développeurs ont publié une lettre ouverte promettant des changements majeurs. Ils avaient également annoncé la mise en ligne d’un sondage. Il est lancé depuis le 9 novembre et se terminera le 22 novembre. Il sert à compiler les retours des joueurs, sachant qu’Ubisoft publiera les résultats en toute transparence.

Le questionnaire ne prendra que cinq minutes de leur temps aux intéressés. Ubisoft cherche surtout à savoir ce que la communauté attend le plus en termes de correctifs et de changements dans le gameplay. De quoi lire, entre les lignes, le potentiel futur de Ghost Recon Breakpoint.

Sondage Ghost Recon Breakpoint // Source : Ubisoft

Ubisoft demande aux fans ce qu’ils attendent de Ghost Recon Breakpoint

On remarque par exemple qu’Ubisoft est prêt à abandonner l’un des éléments qui fait le plus débat dans Ghost Recon Breakpoint : sa progression calquée sur celle de The Division 2 avec des niveaux d’équipement. Il est vrai qu’elle n’a pas de sens dans le jeu, en raison de l’emphase sur le réalisme (une seule balle dans la tête peut suffire, là où The Division 2 réclame parfois plusieurs chargeurs). La composante looter-shooter de Ghost Recon Breakpoint, inadaptée à la licence, pourrait donc être de l’histoire ancienne. Une bonne nouvelle. À la place, le titre miserait davantage sur les éléments liés à la survie.

Ubisoft devrait également revoir l’économie du jeu, sachant que certaines microtransactions ont déjà été retirées, ajouter des coéquipiers contrôlés par l’intelligence artificielle ou encore supprimer l’obligation de jouer avec une connexion internet.

Sondage Ghost Recon Breakpoint // Source : Ubisoft

Du côté des améliorations, le sondage évoque les sujets suivants :

  • La caméra (comportement parfois très aléatoire) ;
  • L’interface (chaotique et illisible) ;
  • Le système de réapparition (incompréhensible) ;
  • La conduite des véhicules (risible) ;
  • L’intelligence artificielle (les ennemis sont bêtes) ;
  • La qualité visuelle (il y a de nombreux bugs) ;
  • Le base jump.

Bien entendu, le studio pourra difficilement tout changer d’un coup, mais on peut penser que le suivi sera assuré. Une mise à jour sera d’ailleurs déployée dès le 12 novembre. Elle sera axée sur les soucis avec le déploiement du drone, la cadence de tir, les notifications de complétion des missions, entre autres. Dans un sujet publié sur Reddit le 7 novembre, Ubisoft a partagé plusieurs gifs montrant des améliorations sur l’endurance (elle baissera moins vite), la couverture (on pourra orienter à gauche ou à droite) et des lunettes de vision nocturne. Un autre patch sera lancé avant la fin du mois.

Partager sur les réseaux sociaux