Alors qu'il ressemble à Micro Machines, le jeu Circuit Superstars mise sur son exigence pour plaire aux férus d'automobile.

Davantage connu pour ses RPG très, très japonais (les Final Fantasy et autres franchises du genre), Square Enix est également un éditeur qui donne sa chance à des productions plus exotiques. Présenté à l’occasion de la Gamescom, le jeu Circuit Superstars s’inscrit dans cette catégorie. Le titre prend la forme d’un jeu de course en vue par dessus, à la manière de l’illustre licence Micro Machines (dont le dernier épisode en date n’a pas laissé un souvenir impérissable). Spoiler : c’est mieux que Need for Speed Heat.

Circuit Superstars est plus que jamais un jeu en trompe-l’œil : sous ses airs de jeu de course pour enfants avec des graphismes mignons se cache en fait un gameplay exigeant. Là où les jeux Micro Machines misaient sur une prise en main immédiate et conviviale, le titre développé par Original Fire Games réclame un peu plus de doigté pour accrocher les fans de sports mécaniques. L’alliance est détonante.

Circuit Supertars // Source : Square Enix

Le faux jeu d’arcade

À l’occasion de notre essai, on a pu se rendre compte ô combien il faudra passer quelques heures devant son écran avant de maîtriser la conduite de Circuit Superstars. Pointue, elle oblige à gérer habilement ses trajectoires et ses freinages pour bien attraper le point de corde. Manette en main, on a constaté nos progrès tour après tour. C’est le signe que tout un chacun disposera d’une bonne marge pour améliorer ses chronomètres et devenir le roi de la piste.

Les développeurs ont également travaillé le moteur physique pour garantir un comportement réaliste des voitures, dont les traces sur la piste ne s’effaceront pas malgré les nombreux passages. Au regard de cette difficulté assumée, Circuit Superstars ne sera peut-être pas le jeu à sortir pour une soirée entre amis, malgré la présence d’un mode local (jusqu’à quatre). Au cas où, il existe des aides au pilotage pour (un peu) moins se prendre la tête.

Circuit Supertars // Source : Square Enix

Original Fire Games est un studio composé de passionnés de sports automobiles, au point que, dans le jeu, on pourra faire des arrêts au stand — comme en Formule 1. Ils serviront à faire le plein d’essence, à réparer la voiture et à changer de pneus lors de sessions plus longues. Ce paramètre renforce un peu plus le caractère de simulation qui a été insufflé à Circuit Superstars, qui tentera d’attirer les puristes malgré son habillage peu photoréaliste.

Le garage rassemblera douze catégories de voitures, avec jusqu’à trois références pour chacune d’entre elles (monoplaces des années 60, sportives plus actuelles,…). On aura l’occasion de les conduire sur douze circuits et dans différents modes de jeu (dont une campagne principale qui offre un bel aperçu du contenu). Circuit Superstars tiendra-t-il la route sur la longueur ? Rendez-vous en 2020 sur Switch, PC, PlayStation 4 et Xbox One. En tout cas, la proposition ne manque pas d’originalité pour un genre qui peine parfois à se renouveler.

Partager sur les réseaux sociaux