PewDiePie a sorti le 31 mars un clip dans lequel il dit officiellement adieu à son titre de youtubeur le plus suivi au monde. T-Series, son concurrent, en prend pour son grade.

«  Le règne est fini » : dans sa dernière vidéo publiée sur YouTube le 31 mars, PewDiePie admet qu’il n’est définitivement plus le youtubeur le plus suivi au monde. Cette première place lui a été dérobée par T-Series, une chaîne indienne avec laquelle il était au coude à coude depuis des mois maintenant. Il se faisait régulièrement dépasser depuis plusieurs jours.

PewDiePie menacé d’une attaque en diffamation

La vidéo, qui s’appelle « Félicitations » (en anglais) est un clip parodique. La chanson chantée par PewDiePie (Felix Kjellberg de son vrai nom) consiste à féliciter T-Series… non sans une certaine amertume. Sous couvert d’humour, le Suédois attaque son concurrent.

PewDiePie sort le champagne. // Source : Capture d’écran YouTube / PewDiePie

Il explique qu’ils ont publié des musiques piratées sur leur compte et que l’un des cadres les plus importants de l’entreprise a été accusé d’évasion fiscale. Ce second fait a effectivement été rapporté par des médias locaux fiables, même si l’enquête est toujours en cours. Le premier provient d’un ouvrage sur le cinéma indien.

PewDiePie s’en prend aussi plus largement à l’Inde qui, selon lui, ferait mieux de s’attacher à résoudre ses problèmes de pauvreté et à mettre fin aux castes… Pour quelqu’un qui disait se moquer de la concurrence avec T-Series, le vidéaste semble finalement un peu plus touché que prévu.

Le sentiment est à priori partagé puisque Felix Kjellberg révèle dans son clip avoir reçu l’équivalent d’une lettre de mise en demeure de la part de T-Series. Celle-ci aurait fait référence à un autre clip parodique du youtubeur, Bitch Lasagna. PewDiePie y aurait diffamé T-Series, d’après la lettre. Il s’amuse en réponse à égrainer les critiques sur T-Series qui ne sauraient être qualifiées de « diffamatoires ».

30 millions d’abonnés en plus

Dans sa vidéo, il remercie aussi ses fans, qui ont été d’un soutien sans faille ces derniers mois. T-Series et PewDiePie se disputent la place de première chaîne YouTube au monde depuis environ le mois de septembre. « Malgré tous les changements et les controverses, vous êtes toujours à mes côtés, dit-il. Il n’y a aucune armée au monde que je voudrais échanger contre du watch time [ce terme désigne le temps de vidéos regardé par les internautes]. »

Au fil des semaines, les fans de PewDiePie ont rivalisé d’imagination pour permettre à leur vidéaste préféré de conserver son avance. Certains ont acheté des panneaux publicitaires géants, d’autres ont hacké des dizaines de milliers d’imprimantes pour diffuser des prospectus pro-PewDiePie.

Pour beaucoup, le Suédois incarnait l’image du youtubeur par excellence : il était parti de rien, et avait monté son empire seul, en faisant des vidéos face caméra. T-Series à l’inverse, est une entreprise qui ne doit son succès qu’à la publication de clips ou d’extraits de super-productions bollywoodiennes. L’entreprise est aussi accusée d’avoir acheté de faux-abonnés mais rien ne permet d’affirmer ceci.  Début octobre, on vous racontait qui se cache derrière T-Series. Les deux chaînes gravitaient alors autour des 65 millions d’abonnés, contre plus de 92 millions en ce 1er avril.

À lire sur Numerama : T-Series  : vous ne connaissez pas la chaîne YouTube qui va détrôner PewDiePie

Partager sur les réseaux sociaux