Ubisoft a annoncé des changements dans l'extension Shadow Heritage après que des joueurs ont pointé l'incohérence entre l'aventure principale (qui prônait le choix de l'orientation sexuelle du personnage principal) et l'extension qui forçait une romance hétérosexuelle.

Ubisoft a annoncé une mise à jour de la dernière extension (DLC) Shadow Heritage de son jeu phare Assassin’s Creed Odyssey, sortie le 15 janvier 2018. Celle-ci avait soulevé de nombreux commentaires déçus et interrogations des joueurs et joueuses qui regrettaient que le DLC impose une relation amoureuse hétérosexuelle, ce qui générait des incohérences par rapport à l’aventure principale où ils étaient auparavant libres de choisir l’orientation sexuelle de leur personnage.

« Nous allons apporter des changements à une cinématique ainsi que quelques éléments de dialogues dans Shadow Heritage, pour mieux refléter la nature de la relation [entre les personnages] pour les joueurs qui auraient choisi une histoire non romantique  », a publié un community manager d’Ubisoft sur un forum dédié  au jeu, le 25 janvier 2019. Le message a été repris par le compte Twitter officiel d’Assassin’s Creed Odyssey. Ces changements seront intégrés dans un « patch à venir ».

Le nom d’un trophée controversé a notamment été modifié, ce 26 février 2019, a repéré le site Kotaku.

Une extension qui forçait une romance hétérosexuelle

À sa sortie, Assassin’s Creed Odyssey a été présenté, entre autres, comme un jeu qui permettait aux gamers de choisir si leur personnage (féminin ou masculin) allait plutôt nouer des romances avec des femmes ou des hommes (ou aucun des deux). Il est par exemple possible d’y jouer un personnage de lesbienne tout au long de l’aventure. Or, dans ce deuxième DLC, Shadow Heritage, le même personnage principal est obligé de nouer une relation amoureuse hétérosexuelle.

Cette décision a été critiquée pour deux raisons. D’une, elle s’inscrit à contre-courant du discours d’ouverture d’Ubisoft, qui affirmait encore en octobre dernier ne « jamais forcer les joueurs et joueuses à être dans des situations romantiques qu’ils ne le mettent pas à l’aise. » De deux, elle crée mécaniquement un manque de continuité logique au sens narratif. Imaginez : vous jouez un certain personnage avec les caractéristiques que vous avez choisies (dont son orientation sexuelle), puis découvrez que ces choix n’ont servi à rien et que la nouvelle histoire ne les prendra pas en compte.

Assassin’s Creed Odyssey Shadow Heritage DLC // Source : YouTube

Le ou la protagoniste finissent par avoir un enfant de cette union hétérosexuelle. Certains joueurs et joueuses ont d’ailleurs fait remarquer qu’à la fin de la cinématique qui dévoile cette naissance, un trophée intitulé «  Growing Up » (soit grandir, ou « passer à l’âge adulte ») leur est attribué. Certaines personnes avaient l’impression que cette « victoire » sous-entendait que n’avoir pas d’enfant ou d’avoir une relation homosexuelle n’était qu’une phase dont on peut sortir en grandissant, comme l’a fait remarquer Polygon.

Dans son message sur le forum d’ACO, Ubisoft affirmait que «  le nom d’un des accomplissements du jeu sera modifié ». Depuis, le trophée a bien été changé : il s’appelle dorénavant « le sang de Leonidas » et non plus « grandir », comme on peut le voir sur une capture d’écran prise par Kotaku.

Kotaku

L’éditeur français précise aussi qu’il « fera très attention » pour le prochain DLC, Bloodline, « pour s’assurer que les différents parcours que les joueurs vivent reflètent les choix qu’ils font dans le jeu.  »

Cet article a été mis à jour le 26 février 2019 avec l’ajout du changement de nom du trophée. Article original publié le 26 janvier 2019.

Partager sur les réseaux sociaux