Aux États-Unis, DJ Khaled et le boxeur Floyd Mayweather Jr ont fait l'objet d'une enquête du régulateur local des marchés financiers. Un accord à l'amiable a été trouvé.

Le  célèbre producteur de musique DJ Khaled et le boxeur Floyd Mayweather Jr ont été poursuivis pour fraude à la cryptomonnaie. La SEC, l’organisme fédéral américain qui contrôle les marchés financiers, les accusait d’avoir incité leurs fans à investir dans des monnaies virtuelles, sans indiquer clairement qu’ils étaient payés, a révélé CNN le jeudi 29 novembre.

bitcoin
Le symbole du Bitcoin. // Source : Jason Benjamin

Selon la SEC, les cryptomonnaies doivent être considérées comme des valeurs mobilières (on range dans cette catégorie les actions et obligations par exemple), et doivent donc être soumises aux lois appliquées à ces dernières. DJ Khaled et Floyd Mayweather Jr auraient dû en conséquence notifier à leurs fans qu’ils étaient rémunérés pour les publicités qu’ils faisaient pour des cryptomonnaies sur les réseaux sociaux.

Des centaines de milliers de dollars gagnés grâce aux cryptomonnaies

Les deux célébrités ont conclu un accord à l’amiable avec la SEC. Ils se sont engagés à ne plus faire aucune promotion de valeurs mobilières, y compris virtuelles, pendant une durée de 2 ans pour DJ Khaled, 3 pour Floyd Mayweather Jr. Ils ont également donné l’argent qu’ils avaient gagné grâce aux publicités pour des cryptomonnaies à la SEC. Enfin, ils ont payé des pénalités — le montant est inconnu.

Floyd Mayweather Jr avait touché 300 000 dollars (soit 260 000 euros environ) en promouvant 3 sites de cryptomonnaies différents. 100 000 dollars provenaient de Centre Tech, une entreprise dont les trois cofondateurs ont été arrêtés pour fraude. DJ Khaled a obtenu 50 000 dollars de la part de cette même société.

Partager sur les réseaux sociaux