Deuxième Blu-ray UHD de la saga, le spin-off Solo suit les pas du huitième opus canonique. Un film solide, mais loin d'être irréprochable.

La séance 4K du week-end est un rendez-vous imaginé par la rédaction de Numerama pour vous proposer des tests de Blu-ray UHD. Vous y trouverez des films dont le disque devrait répondre aux principales exigences en matière d’image et de son, sublimant alors votre équipement dernier cri. 

Après Star Wars : Les Dernier Jedi, c’est au tour du moins aimé Solo : A Star Wars Story d’avoir droit à sa sortie vidéo en version UHD. L’occasion de se rattraper de son exploitation en salles décevante : à peine 400 millions de dollars engrangés dans le monde, contre plus d’un milliard pour Rogue One selon les chiffres de Box-Office Mojo.

Comme le Blu-ray UHD de Star Wars : Les Dernier Jedi n’était pas 100 % irréprochable, il est temps de s’assurer que Solo : A Star Wars Story rectifie le tir sur la partie technique. Voici notre verdict.

LE FILM

Mis plus bas que terre bien avant sa sortie à cause d’une production chaotique (changement à la réalisation) et de premières rumeurs peu reluisantes, le film Solo : A Star War Story est loin d’être la catastrophe annoncée. Spin-off centré sur le célèbre mercenaire cabotin, le blockbuster souffre de quelques lacunes évidentes mais parvient à remplir sa mission de divertissement calibré grâce à certaines séquences.

Loin d’être inoubliable, sans doute très dispensable dans une filmothèque, Solo : A Star War Story a tout du film que l’on ne préfèrerait pas voir. Il s’en tire pourtant avec quelques arguments solides et suffisants pour tirer une poignée de sourires (les personnages secondaires, par exemple). C’est suffisant pour donner envie de laisser une chance à Han et Chewbacca.

Disney

L’IMAGE : 4/5

On attendait beaucoup du rendu UHD de Solo : A Star Story, d’autant que, contrairement à Star Wars : Les Derniers Jedi, il est privé de la technologie Dolby Vision dans son format disque. Quitte à s’en passer, autant se focaliser sur les qualités : une définition en nette hausse, parfois aiguisée au couteau sur une poignée de plans (toute la séquence du train notamment), et des couleurs renforcées, dans le sillage de l’accoutrement jaune de Lando Calrissian.

Ceci étant, mieux vaut modifier les réglages HDR de son téléviseur pour redonner de l’éclat à Solo, dont la photographie très sombre est parfois trahie par des noirs bouchés et un manque de lisibilité dans plusieurs scènes. Un passage presque obligé pour apprécier l’image à sa juste valeur, sachant qu’on entrevoit quelques traces de compression par moment (comme du macroblocking). Vous l’aurez compris, nous sommes loin du top démo à acheter les yeux fermés.

Disney

LE SON : 4/5

À l’instar des sorties Disney les plus récentes, il faut veiller à monter le volume de quelques crans pour profiter de la piste Atmos anglaise, la faute à une dynamique ramassée pour une raison que l’on ignore. Une fois la configuration ajustée, on profite d’un spectacle — vraiment — multicanal avec surtout les enceintes arrières qui s’en donnent à cœur joie. Il faut dire qu’il y a matière à les faire raisonner lors des multiples passages où l’action et les pew pew prennent le dessus.

L’extase est cependant moins évidente sur les effets 3D, noyés dans l’ambiance musicale très omniprésente et pas assez généreux dans leur propension à ajouter de la verticalité. Pourtant, les occasions ne manquent pas : à chaque décollage de vaisseau, par exemple.

Le Blu-ray UHD de Solo : A Star Wars Story est disponible sur Amazon

Partager sur les réseaux sociaux