Vous avez fait un démarrage catastrophique sur Overwatch ? Vous ne savez plus par où commencer ni sur quoi concentrer votre attention ? Ces 5 choses à savoir vous permettront de vous remettre sur les rails.

Overwatch est un FPS multijoueur sorti en 2016. Plus que n’importe quel jeu, il demande un travail de cohésion assez important tout en offrant une large sélection de héros prêtant aussi bien à l’harmonie qu’au chaos.

Vous démarrez à peine le jeu phare de Jeff Kaplan ? Ou vous voulez profiter du week-end gratuit se profilant fin août ? Voici cinq choses à savoir pour s’initier à Overwatch.

Ange,Genji et D.Va // Source : Overwatch

Cinq héros pour bien commencer

Si vous venez de commencer le jeu et, de surcroît, que c’est votre premier FPS, ne croyez pas pouvoir briller avec Genji ou Fatale dès votre première partie. Pour comprendre, apprendre et mémoriser les mécaniques du jeu, il faut rester en vie le plus longtemps possible. Si vous passez plus de la moitié d’un round à mourir, vous n’apprendrez rien et c’est ce qui arrivera en jouant un personnage surpassant vos compétences. Nous vous proposons cinq personnages pour bien débuter (ce qui ne veut pas dire qu’il est aisé de les maîtriser !) :

  • Ange (soutien) est un personnage qui ne demande aucune visée dans ses soins. À moins que vous ne soyez au pied du mur et forcé de sortir votre pistolet, vous ne devriez pas avoir à vous soucier de faire des éliminations. Soignez vos alliés et profitez-en pour observer le gameplay, volez d’un allié à l’autre pour échapper à un ennemi et enfin boostez vos coéquipiers lorsque la situation le permet. Si vous avez de bons coéquipiers, ils vous protégeront suffisamment pour que vous restiez en vie. Attention, en tant que soigneur, vous serez la cible prioritaire des DPS et pour peu que votre équipe ne soit pas très coordonnée ou réactive, vous risquez de mourir très souvent. Pensez à préservez votre capacité ultime et la résurrection pour les situations critiques.
  • Reinhardt (tank) est un héros plutôt instinctif. Votre rôle est de protéger vos coéquipiers grâce à votre large bouclier capable d’absorber 2000 points de dégâts. Là non plus, pas besoin de visée, votre marteau se fera un plaisir de bazarder objets et ennemis à sa portée. En revanche, les capacités Charge et Frappe de feu vous demanderont un peu plus de réflexion. La charge consiste à foncer dans un personnage, l’empaler et le tuer contre un élément du décor ; il très facile de rater cette charge et de se suicider dans la ligne ennemie ou en tombant dans le vide. La charge est à utiliser avec beaucoup de prudence, si vous êtes vraiment sûr de votre coup ou pour faciliter un push. Votre capacité ultime mettra tous les ennemis devant vous au sol (sauf sen présence d’un bouclier). Avec de bon soigneurs, vous devriez avoir une longévité correcte. Gardez en tête que votre rôle premier est de protéger vos alliés et surtout vos soigneurs.

    Soldat 76 et Faucheur // Source : Overwatch
  • Soldat 76 (DPS) est le héros du didacticiel. S’il demande une certaine visée, il fonctionne avec moins de précision qu’un McCree. Sa capacité Champ Biotique vous permettra de vous soigner et de tenir plus longtemps dans le jeu surtout si vous le couplez à votre capacité Sprint pour fuir. Soldat 76 peut infliger des dégâts importants aux ennemis. De plus, sa capacité ultime Visière Tactique verrouille automatiquement l’ennemi le plus proche de vous et le mitraille sans que n’ayez besoin de viser. Soldat 76 est un très bon DPS pour débuter en jeu.
  • Moira (soutien) qui a déjà fait l’objet d’une description détaillée dans cet article est un excellent héros pour commencer le jeu. Son attaque ne demande pas non plus de visée, elle draine automatiquement l’énergie de l’adversaire. Pour autant, en tant que Moira, même s’il est tentant d’attaquer l’ennemi et de DPS dans votre coin, vous devez garder en tête que soigner votre équipe est la priorité. En outre, vous pouvez vous enfuir et vous soigner facilement grâce à ses différentes capacités.
Chacal et Reinhardt // Source : Overwatch
  • Chacal (DPS) est le cauchemar de nombreux joueurs. Spammez vos bombes en visant (vaguement) l’ennemi et vous finirez bien par tuer quelqu’un. Plus sérieusement, le rôle classique de Chacal est de faire tomber les boucliers adverses le plus vite possible. Vous incommoderez l’ennemi d’une manière inimaginable avec vos petites bombes rebondissantes aux dégâts atroces. Placez vos Pièges d’acier à des endroits stratégiques, des chemins que les flankers comme Genji et Tracer sont susceptibles d’emprunter dans votre dos par exemple, et tuez la cible prise au piège. Vos Mines Incapacitantes ont trois utilités : blesser l’ennemi, le faire voler ou vous faire voler. Les mines sont un excellent moyen de fuite et permettent à Chacal de gagner les hauteurs d’une map. Lorsque vous mourez, vous larguez toutes un arsenal de mines dégoupillées, veillez à mourir sur l’ennemi (si possible). Gardez votre Pneumastic (capacité ultime) pour un moment où les ennemis sont bien rassemblés.

Avec un de ces cinq personnages, vous devriez être en mesure de jouer ce qui vous plaît tout en survivant assez pour apprécier et observer le gameplay.

Bien paramétrer son jeu

Cela devrait tomber sous le sens, mais on ne s’aventure parfois pas assez dans les paramètres d’un jeu. Les paramètres de base d’Overwatch vous permettront de jouer sans problème mais pas de manière optimale. Voici quelques conseils basiques :

  • Activer le journal d’action (kill feed). Cela permet de voir qui a tué qui en temps réel et de savoir si la situation se présente bien pour votre équipe. Si une succession de pseudonymes rouges roulant sur les pseudonymes bleus apparaît sur votre écran, il vaut peut-être mieux battre en retraite. Le kill feed est un outil primordial, vous ne pouvez pas jouer correctement sans cela.
  • Activez la visibilité des barres de vie de tout le monde. Connaître la santé de ses coéquipiers, même lorsqu’on ne joue pas un soigneur, est essentiel. Rappelez-vous qu’Overwatch est un jeu d’équipe et que, comme dirait Fatale, une simple mort peut tout changer.
McCree et Soldat 76 // Source : Overwatch
  • Dans les conseils un peu plus techniques mais basiques, on retrouvera le réglage des DPI de la souris et le réglage de la sensibilité en jeu. Trouver sa sensibilité demande du temps, n’hésitez pas à en tester plusieurs. Les réglages d’Overwatch permettent de modifier la sensibilité de manière générale ou selon chaque héros. Un Genji ne demande pas la même sensibilité qu’un McCree mais encore une fois cela dépend de chaque personne. Vous pouvez tester les réglages des meilleurs joueurs du jeu, recensés sur On Winning.

Trouver un groupe qui vous convient

Débuter Overwatch c’est bien, débuter à plusieurs c’est mieux ! Pourquoi ne pas opter pour la recherche de groupe ? Il y a plusieurs bonnes raisons à cela. Tout d’abord, vous aurez plus de facilité à trouver des gens de votre âge et qui parlent la même langue que vous. Vous ne voulez pas de gamins de 12 ans qui hurlent dans vos oreilles qu’ils sont sur un compte alternatif et que leur main est platine ? Fort bien, optez pour un groupe avec la mention 18+ dans le titre (non ce n’est pas un chat porno).

Grâce aux filtres, vous pourrez choisir ce que vous souhaitez jouer : de la partie rapide, de l’arcade ou de la compétition ou n’importe quoi si vous aimez vivre dangereusement. Vous n’avez pas envie de parler ou, au contraire, vous voulez communiquer ? L’icône micro à côté du titre du groupe indiquera si le micro est obligatoire.

La recherche de groupe // Source : Overwatch

Jouer en équipe est primordial

Là encore, cela semble couler de source et pourtant. Bon nombre de personnes jouent en solo, pensant pouvoir carry une game à eux seuls et ne pensant qu’à obtenir leur action de la partie. Overwatch est injuste car il demande de mettre sa personne de côté pour l’intérêt général. À moins d’être un flanker, et encore vous devrez toujours composer avec vos alliés, vous devez rester groupés et veiller les uns sur les autres. Sauf en cas d’ulti ennemi imminent, cela va de soi (ou pas).

  • Le convoi (payload) est votre ami lorsque vous attaquez. Il vous soignera, raison de plus pour aller dessus. Une autre raison ? Le convoi avancera plus vite lorsque vous êtes plusieurs dessus, il atteindra sa vitesse maximale avec trois personnes. En compétitif, chaque seconde et chaque mètre gagné compte, MOVE THE PAYLOAD !
  • Activez votre micro, surtout si vous êtes en compétitif. Vos soigneurs sont très vulnérables et si vous ne les entendez pas être attaqués, vous perdrez bêtement du temps. À l’inverse, si vous jouez soutien et que vous ne communiquez pas, vous aurez du mal à survivre et prévenir votre équipe des dangers venant de l’arrière.
Pharah // Source : Overwatch
  • Savoir changer de personnage lorsque la situation l’exige. S’acharner à jouer Faucheur contre une Pharah n’a rien d’utile et ne vous apprendra rien. Jouer six DPS non plus même si ça peut marcher (parfois). Vous devez apprendre à switcher même si ça ne vous plaît pas et que vous préférez jouer votre personnage principal. La partie rapide est là si vous voulez vous entraînez et mourir à répétition.

Ces conseils très basiques et pourtant essentiels sont là pour que vous gardiez à l’esprit que l’équipe passe avant tout.

Prédire, contrer et bien lancer une capacité ultime

Cette dernière partie est peut-être la plus compliquée de tous les points évoqués. Dans Overwatch, les capacités ultimes peuvent renverser le cours d’une partie. Selon le personnage que vous jouez, vous devez savoir tout ce qui serait susceptible de contrer votre ulti et, à l’inverse, vous devez appréhender ceux de l’ennemi.

Un Faucheur flank votre équipe, vous tourne autour, en hauteur qui plus est ? Il cherche sûrement une ouverture pour lancer Éclosion Mortelle. Ruinez son ult avec la Matrice Défensive de D.Va, une Fléchette Hypodermique d’Ana ou encore une Bombe Étourdissante de McCree. Analyser bien le comportement d’un ennemi, il y aura toujours un signe trompant un ulti imminent.

Chopper, Zarya et Lúcio // Source : Overwatch

Vous avez un orbe à gravitons prêt ? Y a-t-il un Zenyatta ennemi pouvant ruiner votre orbe avec sa Transcendance ? Ou une Mei qui dressera un Mur de Glace et bloquera les dégâts ? Vous jouez D.Va et êtes impatient de lancer votre MEKA ? Attendez que le bouclier du Reinhardt adverse tombe ou combinez votre ulti avec celui de Sombra. Rien ne sert de se précipiter : c’est ce qu’on appelle l’ult economy. 

Libre à vous maintenant d’approfondir vos connaissances par votre propre expérience en jeu !

Crédit photo de la une : Overwatch

Partager sur les réseaux sociaux