Il y a quelques jours, la démo 1997 des jeux Pokémon Or et Argent a fuité, soit 20 ans après leur sortie officielle. L'occasion pour tous d'admirer tout le chemin parcouru pour aboutir à l'un des meilleurs jeux Pokémon.

Le 31 mai dernier, Sanqui — un des administrateurs de The Cutting Room Floor — a relayé sur Twitter la démo 1997 des jeux Pokémon et Or. La personne à l’origine de cette fuite demeure anonyme mais on ne peut que se réjouir du contenu de la découverte qui vient éclairer une petite partie de l’histoire du développement de la saga Pokémon.

Captures d’écran de la démo de 1997

Un précieux morceau de l’histoire du jeu vidéo

Le Nintendo Space World s’est tenu à Tokyo jusqu’en 2001 : c’était un salon de jeux vidéo annuel où la célèbre firme japonaise Nintendo présentait ses jeux et consoles, bien souvent des prototypes. En 1997, Nintendo communique la première démo des jeux Pokémon Or et Argent destinés à la Game Boy Color (voir la vidéo), comptant aujourd’hui parmi les plus célèbres volets de la saga. Deux décennies plus tard, cette démo a refait surface pour le plus grand plaisir des fans et historiens du jeu vidéo.

Lever le voile sur cette démo est un événement important. Grâce à cette archive, il est en effet possible de rendre compte de plusieurs choses. Tout d’abord, on peut prendre conscience du travail effectué entre cette démo et la sortie officielle de Pokémon Or et Argent. On découvre des choix radicaux comme l’abandon, voire la suppression de certains Pokémon et de leur évolution, des améliorations (changement des sprites) et autres optimisations telle que la modification de la carte initiale qui couvrait alors tout le Japon.

Capture d’écran de The Cutting Room Floor

Il n’y a qu’à noter l’évolution du design du Pokémon Girafarig, bien que celle-ci soit connue depuis longtemps. De girafes siamoises, nous sommes passés à un design plus simple, peut-être moins effrayant. Le starter de feu (Honooguma), que l’on peut apercevoir dans les captures d’écran, différait largement de notre cher Héricendre et ressemblait davantage à un Pikachu enflammé.

Le starter « feu » diffère complètement de la version finale.

Et il y a encore beaucoup d’autres choses à découvrir. Il est possible de télécharger la démo et avoir un petit aperçu des différences entre celle-ci et la version finale du jeu à cette adresse tenue par The Cutting Room Floor, une communauté dédiée à déterrer et rendre accessible les contenus oubliés et inutilisés des jeux vidéos. Vous pouvez également suivre leur Team Spaceworld sur Twitter.

Pas de doute, la révélation de cette démo aura de quoi nourrir de futures creepypastas (on parle de Pokémon abandonnés après tout) ou encore inspirer les nombreux artistes fans de la licence, et c’est même déjà le cas.

Partager sur les réseaux sociaux